Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Centre de Recherche en Arts et en Esthétique

Vous êtes ici : Accueil > Unités de Recherche > CRAE

Le Centre de recherche en arts et esthétique affirme aujourd’hui sa spécificité en ayant tiré profit de sa composition pluridisciplinaire initiale. Cette situation lui a notamment permis de développer ses investigations sur les passages, croisements et interactions entre pratiques artistiques, notamment contemporaines.
Dans chaque domaine, les innovations technologiques nécessitent de nouvelles maîtrises qui incitent à se spécialiser. Dans le même temps, les pratiques de l’imaginaire ainsi que leurs manifestations sensibles et formelles suivent des mutations qui ne peuvent être explorées pleinement qu’en optant pour des perspectives transdisciplinaires et multiculturelles : tandis que des observations qui paraissent justes dans un champ étroit peuvent conduire à la formulation de conceptions réductrices à mesure que le spectre s’élargit, la confrontation des démarches et des méthodologies propres à chaque champ d’étude évite les œillères.
Sans doute est-il opportun de passer les méthodes reçues au crible des approches transversales pour les reconsidérer à la lueur de l’échange collectif et des apports complémentaires : résultant de la confrontation des spécialités de nouveaux processus d’analyse peuvent alors s’échafauder et se tester.

Les recherches portent sur les images et les formes. L’image est en effet un lieu de mémoire, un outil de transmission, une coagulation de sens, voire une figure emblématique. Elle n’a rien d’une réalité figée : les images sont toujours animées par un mouvement qui n’est pas seulement celui du cinéma ou de la scène théâtrale, mais qui est aussi celui de la mise en intrigue et d’un dynamisme interne, c’est-à-dire l’action des formes et des systèmes ou structures stylistiques qu’elles génèrent dans le temps.
L’étude des images ne se dissocie donc pas de celles des formes. Il s’agit d’interroger ces processus où, quand la scène joue, l’image est ailleurs, en analysant les discours et quelques notions récurrentes liées à l’écart, au cadre vide ou au hors-scène, qui mettent en question les rôles de l’acteur, du metteur en scène-concepteur, et le statut du spectateur. Ces questions sollicitent à la fois les arts plastiques et les arts du spectacle (de la scène et de l’écran), l’histoire de l’art et l’esthétique, dans les genres dits majeurs non moins que dans ceux qui furent parfois considérés comme mineurs, et en prenant en compte les transformations liées aux techniques nouvelles.
Ce faisant, les questions concernant non seulement les modalités de création mais aussi de la transmission de l’expérience sont alors posées, avec la confrontation des méthodologies et outils d’analyse des œuvres selon que prédomine le processus ou le résultat.
C’est pour développer ces analyses que le Centre de recherches en arts et esthétique de l’Université de Picardie Jules Verne se donne pour vocation de regrouper ses chercheurs qui travaillent en peinture, sculpture, photographie, cinéma, vidéo, théâtre, arts de la scène, musique, esthétique et histoire des arts.
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page