Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Des archéologues de l’UPJV ont découvert un théâtre antique sicilien inconnu de la littérature ancienne

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Actualités > Recherche

International, Recherche

Actualité le 30-01-2019

Un projet de recherche d’envergure internationale


Archéologues UPJV

Archéologues UPJV


Sur la côte nord de la Sicile, entre Messine et Palerme, sur les terres de l’ancienne Halaesa (dans le territoire communal de l’actuelle ville de Tusa), un théâtre antique de grande envergure a été découvert l’été dernier par la Mission Archéologique Française d’Halaesa (MAFHA), créée et dirigée par Michela Costanzi, maître de conférences en histoire et archéologie grecques au sein de l’unité de recherche TRAME (EA 4284 / UPJV). Les premières prospections et mises au jour permettent d’imaginer un théâtre d’environ 10 000 places, ce qui fait de ce quatorzième théâtre antique sicilien l’un des plus grands jamais découverts.



 


Quelques définitions pour mieux se repérer



Cavea : dans un théâtre antique, la partie où se trouvent les gradins réservés aux spectateurs.
Orchestra : dans un théâtre antique, zone plate aux pieds de la cavea, devant la scène, où évolue le chœur.
Parodos : mur qui ferme la cavea à ses extrémités et qui créé un couloir d’accès au théâtre. 







Acropole : partie haute de la ville, souvent destinée à recevoir les monuments sacrés de la cité, ou alors riche zone résidentielle.
Agora : dans l’Antiquité grecque, le centre administratif, politique et commercial de la cité ; la place de la cité
Forum : dans l’Antiquité romaine, la place de la cité, lieu où le peuple s’assemblait pour discuter de politique ; centre administratif et d’affaires.


 
Un projet de recherche d’envergure internationale

La MAFHA a vu le jour en 2016 grâce à une convention entre l’UPJV et les institutions archéologiques et culturelles italiennes (Assessorato dei Beni Culturali e dell’Identità Siciliana, Surintendance des Biens Culturels de Messine, Pôle Muséal de Messine, Servizio Museo delle tradizioni silvo-pastorali/Area Archeologica di Halaesa) et la Mairie de Tusa.
Sous l’égide de l’association culturelle Antiquités Siciliennes, elle a le soutien du Labex ResMed (Sorbonne Université) et du Fonds Khéops pour l’Archéologie. La MAFHA travaille avec l’université de Poitiers, Sorbonne Université et l’École du Louvre. Elle collabore avec les universités de Messine, de Palerme et d’Oxford qui sont présentes sur le site (sur l’acropole nord où sont les temples de la ville antique et sur la nécropole au nord de la colline) ; des conventions seront signées entre l’UPJV et ces universités, en mars prochain.
 
La MAFHA à la découverte d’une histoire millénaire

La cité antique d’Halaesa fut fondée vers la fin du Ve siècle avant J.C. Sise sur un promontoire dominant d’un côté la mer, de l’autre la vallée d’un fleuve qui permettait la communication avec l’arrière-pays fertile, elle était idéalement située, tant pour assurer 
sa défense, que pour acheminer les riches productions de blé sicilien en Méditerranée, vers la Grèce puis vers Rome. La cité, de style et culture grecs à l’origine, prit de l’importance sous l’Empire romain, devint siège épiscopal au VIe-VIIe s. apr. J.-C., et fut finalement abandonnée au IXe s., suite à l’occupation arabe de l’île.
 
Des fouilles avaient été entreprises dès les années 1950, puis, plus récemment de 1998 à 2004, par des équipes italiennes : concentrées sur l’agora/forum et sur l’acropole nord, elles ont permis des découvertes importantes, dont un temple à Apollon.

La MAFHA a commencé ses propres fouilles en 2016, en ayant recours aux méthodes les plus actuelles : prospection géophysique (prospection magnétique, tomographie électrique), photographie avec drone et caméra thermique, LiDAR, suivant en cela une approche scientifique des plus rigoureuses. 
 
Sur la base de son programme scientifique « Halaesa, de l’hellénisation à la Christianisation : histoire millénaire d’une cité de Sicile », la MAFHA a choisi 3 secteurs de fouilles pour comprendre l’évolution de la cité à travers les époques : la zone de l’acropole sud et la zone de l’agora, transformée en forum à l’époque romaine, pour comprendre l’organisation de ces zones pendant les siècles; et la zone au nord de la colline, en contrebas de l’acropole méridionale, où un imposant mur à contreforts était présent (voir plan ci-contre). 

 
 
 

La découverte d’un théâtre antique d’exception

Un travail essentiellement préparatoire aux fouilles a débuté au cours de l’été 2016. Un protocole rigoureux de prospections a guidé les premiers sondages et les premières fouilles sur l’acropole méridionale et sur l’agora. Mais c’est surtout la découverte, en 2017, de 3 gradins taillés à même la paroi nord-est de la colline d’Halaesa, en contrebas du mur à contreforts, qui a retenu toute l’attention de l’équipe de recherche. Cette trouvaille est en effet venue conforter l’hypothèse de l’existence d’un théâtre antique complètement enseveli sous des mètres de terre d’éboulements et de glissements de la paroi de la colline. Si l’existence d’un tel théâtre n’a jamais été mentionnée dans les textes anciens, un doute subsistait, au regard de l’importance de la ville d’Halaesa. 
Ouverte en 2018 avec des engins mécaniques, une tranchée de 2 m de largeur, entre 4 et 6 m de profondeur, sur 50 m de longueur (du haut de la possible cavea jusqu’au replat qui pouvait correspondre à l’orchestra) a définitivement confirmé l’existence du théâtre, pour le plus grand bonheur de l’équipe de recherche, mais aussi des habitants de l’île.
La réalisation de la tranchée a en effet laissé apparaître un profil régulier avec des gradins taillés, un siège en pierre et, tout en bas, l'espace horizontal de l'orchestra bordé d'un pavement. Les premières analyses laissent entrevoir un théâtre de grandes dimensions : 70 m de diamètre, 55 m de profondeur, avec un dénivelé de 20 m permettant d’imaginer un théâtre d’environ 10.000 places, dont les éléments principaux -murs de parodos, gradins, sièges en pierre, orchestra, éléments du décor architectural- sont très bien conservés. 
La MAFHA se propose maintenant de rendre à la Sicile son 14ème théâtre antique, en fouillant, restaurant et en mettant en valeur ce théâtre d’exception, un projet difficile et long qui nécessitera en premier lieu de déplacer près de 20 000 m3 de terre, avec patience et méthodologie. 
 
D’autres découvertes issues de ces fouilles fructueuses… et de belles perspectives

La dernière campagne de fouilles aura été plus que fructueuse, puisqu’en parallèle du théâtre antique, d’autres constructions ont été mises au jour dans les autres zones de fouilles de la cité antique : sur l’acropole, un édifice important a été découvert, qui pourrait s’avérer la demeure d’un riche particulier, et sur l’agora/forum, des murs et des sols pourraient appartenir à des maisons ou à des boutiques. Le sol fouillé offre également de nombreux objets de culte ou d’habitats, étudiés par Sandrine Mouny, ingénieur d’études spécialiste de céramique à l’UPJV et membre de l’unité de recherche TRAME.
Un chantier archéologique idéal pour les étudiants de l’UPJV, de l’Université de Poitiers, de Sorbonne Université et de l’École du Louvre, venus s’exercer aux différents outils et techniques de l’archéologie.
Les travaux se poursuivront l’été prochain afin de commencer le dégagement du théâtre. Le projet de fouilles et de restauration se poursuivra pendant les cinq prochaines années, afin de pouvoir valoriser cet important monument auprès du public. En attendant, toutes ces découvertes seront relatées par le biais de publications et de colloques scientifiques, et pourront ainsi contribuer à élucider les zones d’ombres subsistant dans l’histoire de la ville antique d’Halaesa.


CONTACT :
Madame Michela COSTANZI
Maître de conférences en histoire et archéologie grecques
Unité de recherche TRAME (EA 4284 / UPJV)
michela.costanzi@u-picardie.fr
 
 
POUR EN SAVOIR PLUS :
ON EN PARLE ...
RETOUR EN IMAGES
Crédits photos : MAFHA

Acropole Archeologues au travail
Page suivante
Page précédente
Agora Archeologues au travail
Page suivante
Page précédente
Colline Halaesa Agorae Acropole Copyright MAFHA
Page suivante
Page précédente
Fouilles sur acropole
Page suivante
Page précédente
Les sieges du theatre
Page suivante
Page précédente
Theatre Cavea qui se dessine
Page suivante
Page précédente
Theatre_Tranchee
Page suivante
Page précédente
Vue aerienne agora Copyright MAFHA
Page suivante
Page précédente
Vue depuis le theatre Copyright MAFHA




Informations pratiques

  • le 30-01-2019
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page