Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Anne-Sophie Barthez à l'écoute des étudiant.e.s de l'UPJV

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Actualités

Actualité le 16-02-2021

Anne-Sophie Barthez, Directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle, s'est rendue dans les locaux de l'UPJV, à Amiens, le 16 février 2021. Au programme : échanges avec les étudiant.e.s et rencontre avec la communauté universitaire.


Table ronde autour d'Anne-Sophie Barthez, le 16 février 2021, au Pôle Citadelle à Amiens

Table ronde autour d'Anne-Sophie Barthez, le 16 février 2021, au Pôle Citadelle à Amiens

Après l'équipe du 13/14 de France Inter venue prendre le pouls des étudiant.e.s face à la crise sanitaire, place à "la numéro 2" du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. Le 16 février 2021, Anne-Sophie Barthez a fait le déplacement à Amiens, dans les locaux de l'UPJV. L'occasion pour la Directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle de rencontrer plusieurs étudiant.e.s, de discuter des mesures mises en place pour accompagner les jeunes, mais aussi d'échanger avec le Président et son équipe sur les leviers proposés par l'État.

"Venir au sein de l'Université de Picardie Jules Verne me permet de voir comment l'établissement et la vie étudiante s'organisent, explique Anne-Sophie Barthez. Plusieurs dispositifs ont été mis en place depuis la rentrée de janvier : retour progressif dans les amphis et les salles de cours, repas à un euro pour tous, réouverture des restaurants universitaires. "Désormais les salles de restauration sont effectivement ouvertes aux étudiants, confirme-t-elle. Cela leur permet de se restaurer - dans le respect des consignes sanitaires - assis et à l'abri. C'est positif."

Face à la détresse étudiante, des solutions proposées

Comme le révèle une enquête menée par le SSU en novembre et décembre 2020, les trois quarts des étudiants présentent des signes de détresse psychologique. Une réalité présentée à Anne-Sophie Barthez par les représentants étudiants, les associations étudiantes, plusieurs étudiants en formation à l'UPJV, les étudiants relais santé du Service Santé Universitaire... Leur constat est unanime : avec cette pandémie de Covid-19, il est très difficile pour les jeunes de se projeter et d'imaginer un avenir serein.

Si Mohammed Benlahsen et son équipe promettent de tout faire pour proposer une "offre culturelle et sportive intense" début mars, Anne-Sophie Barthez a vanté la nouvelle aide proposée aux étudiants : le "chèque psy". Dès la rentrée des vacances de février, les étudiants de l’UPJV pourront demander cette aide à un médecin généraliste au sein du service de santé universitaire pour pouvoir consulter un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre.
"Nous avons été écoutés, nous avons pu mettre en avant les difficultés et l'isolement que nous rencontrons au quotidien, témoigner de nos difficultés, concluent les membres des associations étudiantes présents. Maintenant, nous espérons tous une seule chose : retourner en cours." Et reprendre une vie étudiante (quasi-)normale.

Informations pratiques

  • le 16-02-2021

    •  
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page