Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Journées internationales contre les lgbtqi+-phobies

Vous êtes ici : Accueil > Réussite et Vie étudiante > Actualités

Actualité du 17-05-2021 au 18-05-2021

Les 17 et 18 mai 2021, l'UPJV programme une série d’échanges et d’actions de sensibilisation - en partenariat avec l'Université du Littoral Côte d'Opale et l'Université d'Artois – pour lutter contre toutes formes de discriminations liées à l'orientation sexuelle et/ou au genre.


Journées internationales contre les lgbtqi+-phobies

Journées internationales contre les lgbtqi+-phobies

Chaque année, la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie (IDAHOT, pour "International Day Against HOmophobia and Transphobia") est célébrée le 17 mai. Cette journée, élargie à l’ensemble de la communauté lgbtqi+ (personnes Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Queer, Intersexuées), permet de révéler les actions de sensibilisation et de prévention entreprises pour lutter par exemple contre l'homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie. L’UPJV, dans sa mission d’informer les étudiant.e.s comme l’ensemble de la communauté universitaire sur ces combats quotidiens, participe à l’élan mondial.

"La lutte contre les préjugés et les stéréotypes est quotidienne, bien qu’elle ait été plus compliquée à mener pendant les périodes de confinement. Les 17 et 18 mai, l’UPJV va pouvoir redonner un coup d’accélérateur à sa campagne de sensibilisation : nous révélerons notamment le travail remarquable mené par les associations pour combattre des préjugés tenaces. À l’UPJV comme à l’ULCO et à l’Université d’Artois, la parole sera donc donnée aux bénévoles, mais aussi à plusieurs jeunes, à des expert.e.s… Il nous faut offrir de la visibilité aux combats menés aussi sur le terrain, explique Lise Lerichomme, déléguée UPJV à l'Égalité Femmes Hommes et lutte contre les discriminations de genre. Notre objectif est double : sensibiliser, mais aussi exposer les multiples thématiques de recherche explorées, notamment dans le milieu universitaire, pour éviter les -phobies. Et pour permettre peu à peu, soyons optimistes, d’y mettre un terme."


17 mai 2021

  • De 13h30 à15h30 : Projection du film "PD" d'Olivier Lallart, suivie d'un débat


Diffusion du court-métrage "PD", par Olivier Lallart (visible en accès libre sur https://www.youtube.com/watch?v=jdrKMlaMAeM).
À la suite de la projection, un plateau d'échanges sera proposé avec différents intervenants : l'équipe technique du film, dont le réalisateur Olivier Lallart, les membres de plusieurs associations comme SOS homophobie et Flash Our True Colors.

"Cette projection a été proposée par Clément Landat, un membre de l'AESA, association étudiante de l'UPJV particulièrement engagée contre les discriminations liées aux orientations sexuelles. Le film, qui permet de diffuser un message très fort contre l'intolérance, donnera lieu à des échanges avec les étudiant.e.s et les associations, mais aussi avec les participants via Zoom." – Lise Lerichomme.

"J'espère que cette journée pourra faire comprendre que l'homophobie est une réalité, qui peut blesser certaines personnes. J'espère que cette projection pourra permette de faire évoluer les choses et les mentalités : on ne doit pas et on ne peut pas faire souffrir de discrimination quelqu'un sur son orientation sexuelle ou sur son identité, puisque on ne définit une personne par son orientation sexuelle." - Clément Landat.
 
Participer à la réunion Zoom
https://u-picardie-fr.zoom.us/
ID de réunion : 891 7419 6089 - Code secret : 124022

  • De 17h30 à 19h30 : Conférence/débat : "Construire des territoires rassurants ? l’exemple du sport LGBT en France"


En 2021, on compte en France une cinquantaine d’associations affiliées à la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL), avec près de 6000 adhérents pratiquant 45 sports. Cet affichage de "sport LGBT" constitue un marqueur social, discursif, et spatialisé, qui produit des territoires et des groupes. 

"La conférence – qui donnera, à coup sûr, lieu à d'intéressantes discussions – sera proposée par Antoine Leblanc, Professeur de Géographie de l’ULCO.  Son travail de terrain : il étudie, grâce à la géographie sociale, la création de "safe spaces" par la communauté lgbtqi+ dans le sport. Ou comment une pratique du sport par des personnes lgbtqi+ se traduit par des appropriations spatiales temporaires de sites sportifs, marquées, de manière flexible, par un rapport renouvellé aux normes de genre, aux affichages, parfois aux règles des sports." – Lise Lerichomme.

Participer à la réunion Zoom
https://univ-littoral-fr.zoom.us/
ID de réunion : 896 4437 5198 - Code secret : 625444


18 mai 2021

  • Plateau radio animé par Radio Campus

À partir de 10h.
Présentation sous forme de prises de paroles successives des associations (les Bavardes, Flash Our True Colours, Divergenre…).

"Ce plateau radio est pensé comme un village associatif : chacun des membres est libre de prendre le micro, de révéler les actions menées au quotidien, de dénoncer les difficultés rencontrées. L'idée reste toujours la même : donner la parole aux concerné.es et aux militant.es, pour ensuite mieux lutter contre les préjugés." – Lise Lerichomme.
 

  • De 13h à 17h30 : Atelier Do it yourself (DIY)  -  Création d’écharpe avec slogan / Atelier animé par Lucas Lefebvre


En E001 - Pôle Citadelle, Amiens

À la façon des écharpes de foot, il est possible d’imaginer des écharpes de supporters qui mettent en avant les combats, les slogans, les colères des personnes LGBTQI+ et leurs allié.es. Il s’agira donc de créer sa propre écharpe à l’aide d’une tricoteuse mécanique automatique. Aucune compétence spécifique préalable n’est demandée, juste l’envie de créer la plus marquante des bannières pour exprimer son soutien ou sa colère.
 
Réservation de l’atelier auprès de : vie.etudiante@u-picardie.fr (10 participant.e.s maximum)

  • De 17h30 à 19h30 : Conférence/ débat : "Féminités déviantes : identités, érotismes et politiques visuelles queers", par Johanna Renard (Université de Strabourg) en partenariat avec l’association Les Bavardes.


Des femmes qui exploitent les codes vestimentaires et gestuels masculins, d’autres qui inventent une féminité hyperbolique, exacerbée au point d’en devenir subversive : d’Alice Austen à Deborah Bright, de Cheryl Dunye et Zoe Leonard à Zanele Muholi, les artistes femmes et queers ont exploré des modalités corporelles et visuelles qui brouillent les stéréotypes en les exagérant ou en les enrayant. Corps interdits, amours prohibés : résistant à l’oubli et à l’anéantissement, ces pratiques artistiques archivent ou réinventent des féminités plurielles.

Participer à la réunion Zoom
https://u-picardie-fr.zoom.us/

ID de réunion : 817 8662 0639 - Code secret : 493689


Informations pratiques

  • du 17-05-2021 au 18-05-2021
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page