Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Concours d'éloquence : la parole aux jeunes et étudiants de l'UPJV !

Vous êtes ici : Accueil > Réussite et Vie étudiante > Actualités

Actualité le 11-03-2022

Le 11 mars 2022, le Pôle Citadelle de l'UPJV accueillera à Amiens les finalistes du premier concours d'éloquence organisé par le Réseau des acteurs en faveur des victimes de violences sexistes et sexuelles du Grand Amiens. Le thème : "Parlons des violences au sein du couple".


Concours d'éloquence - Parlons des violences au sein du couple

Concours d'éloquence - Parlons des violences au sein du couple

7 minutes, chrono ! Pas une seconde de plus ne sera accordée aux finalistes du concours d'éloquence organisé le 11 mars 2022 par le Réseau des acteurs en faveur des victimes de violences sexistes et sexuelles du Grand Amiens. Toutes et tous vont se relayer pour convaincre un jury d'experts : chacune et chacun des participants pourra, le temps d'un discours préalablement préparé et sans support, convaincre autour de thèmes choisis : "Un mâle, des maux" ; "Derrière la porte ?" ; "Un prince pas si charmant" ; "L'amour 2.0"... 

"Cette finale du concours d'éloquence est l'occasion, de sensibiliser les jeunes sur un fléau toujours d'actualité, les violences conjugales, mais aussi de donner la voix aux lycéens et étudiants, qui ont leur mot à dire sur le sujet, avance Lise Lerichomme, Déléguée UPJV Égalité femmes hommes et lutte contre les discriminations de genre et membre active du Réseau des acteurs en faveur des victimes de violences sexistes et sexuelles du Grand Amiens. Pour cette première finale, ils auront face à eux, un jury d'experts à convaincre. C'est un beau challenge à relever !"

"Au départ, un défi. Maintenant, une fierté d'y participer"

Pour la finale de 1ère édition du concours d'éloquence organisé par le Réseau des acteurs en faveur des victimes de violences sexistes et sexuelles du Grand Amiens, une dizaine de concurrents se relaieront à l'estrade. Parmi eux : Quentin Debray, inscrit en 3e année de droit privé à Amiens. "C'est la première fois que je participe à un concours d'éloquence. Au départ, je voulais relever le défi, pour tenter de vaincre ma timidité. Et je n'ai pas du tout l'habitude de parler en public. Alors, je me suis documenté, j'ai réuni mes idées... et je me suis lancé, révèle celui qui a passé haut la main le cap des sélections en s'exprimant sur le destin de la féministe révolutionnaire Olympe de Gouges. Quel que soit le résultat, au final je resens une vraie fierté de participer à cette finale. J'ai inscrit cette expérience sur mon CV et ça porte déjà ses fruits : la ligne fait parler lors d'entretiens et j'ai décroché un stage chez un notaire !"

"Cette finale peut être un vrai tremplin pour les jeunes qui participent. Au-delà du concours, le sujet doit leur permettre de se libérer, d'apprendre à tenir un argumentaire devant un auditoire, conclut Lise Lerichomme. C'est très formateur pour les jeunes, et souvent vraiment éclairant pour ceux qui les écoutent."

Informations pratiques

  • le 11-03-2022
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page