Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Égalité entre les Femmes et les Hommes

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Égalité F/H

Le harcèlement sexuel : parlons-en et agissons


Stop au harcèlement sexuel : vous êtes victime ou témoin d'un acte à caractère sexiste ou homophobe ? N’hésitez pas à contacter le ou la référent-e de votre UFR, la cellule de veille pour les étudiant-e-s (harcelementsexuel@u-picardie.fr ou 07 85 39 51 00) ou pour le personnel (harcelementsexuel@u-picardie.fr)


Pour vous informer sur le harcèlement :

NOS OBJECTIFS

Dès 2011, l’UPJV a créé une mission Parité devenue, en 2021, Délégation à l'Egalité entre les Femmes et les Hommes et lutte contre les discriminations de genre, une nouvelle délégation aux périmètres élargis. Désormais, elle rassemble une vingtaine de référent-e-s égalité, enseignant-e-s chercheur-e-s issus de disciplines variées qui travaillent en réseau. Elle a pour vocation de mettre en place une politique d’égalité entre les genres s'adressant aussi bien aux étudiant-e-s qu'à toutes les catégories de personnel. Il s’agit de favoriser l’égalité des chances entre les femmes et les hommes tant dans l’accès aux différents cursus universitaires que dans le déroulement des carrières professionnelles. La lutte contre les violences sexistes et sexuelles ou LGBTQIA+phobes est l'autre de ses priorités.

  • Développer une politique de ressources humaines visant à corriger les inégalités de genre
    Rééquilibrer les sexes dans les disciplines déficitaires en femmes ou en hommes
    Favoriser la progression de carrière du personnel féminin
     
  • Lutter contre les stéréotypes de genre et développer la mixité des filières
    Utiliser des outils de communication interne et externe égalitaires, non-sexistes, non discriminants, non-stéréotypés.
    Promouvoir l’attractivité des carrières scientifiques pour les femmes.
    Organiser des actions de sensibilisation à l’égalité F-H et de la lutte contre les discriminations auprès des étudiant-e-s et du personnel.
  • Donner de la visibilité aux femmes scientifiques
    Systématiser la production de données par sexe concernant l’inscription, les conditions d’études, la réussite, l’insertion professionnelle dans les différentes formations. 

  • Développer une politique d’actions en faveur de l’égalité de genre
  • Développer une politique d’actions de prévention et de lutte contre les discriminations de genre et en particulier les violences sexistes et sexuelles et les LGBTQIA+phobies
  • Renforcer et développer les recherches sur le genre
  • Développer l’enseignement et la formation sur le genre, l’égalité F-H et la discrimination

Nos actions

• Mise en place d'une convention de partenariat innovante avec le Parquet, la DDSP et le BAV (association France Victime), afin de soutenir et accompagner les démarches des personnes victimes.
• Création d'un réseau d'une vingtaine de référent-es relais, formé-es, sur l'ensemble des sites et composantes de l'UPJV.
• Adoption en 2021 du Plan d’action pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes à l’Université de Picardie Jules Verne
• Mise en place d'un formulaire simplifié pour l'utilisation du prénom d'usage (étudiant-e-s et personnels).
• Bilan statistique des données relatives aux effectifs et aux recrutements des enseignant-e-s chercheur-e-s en vue d’un rééquilibrage des sexes dans certaines disciplines.
• Signature en 2016 de la Convention d’engagement pour une communication publique sans stéréotype de sexe.
• Création d’un axe de recherche inter-laboratoire et pluridisciplinaire sur le genre.
• Création d’un axe de recherche transversal « Genre » au laboratoire CURAPP-ESS UMR 7319.
• Développement des enseignements sur le genre, l’égalité F-H à l’ESPE et à l’Ecole Doctorale SHS.

L'égalité entre les femmes et les hommes à l'université : une question toujours d'actualité

Depuis 2017, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est engagé dans une dynamique proactive, en lien avec les établissements et les associations. Cet engagement s’est traduit par le soutien des associations de terrain, l’organisation de colloques, la publication de guides et le lancement de campagnes nationales de communication. Il s’est aussi traduit cette année par le lancement de plusieurs missions d’inspection, pour accompagner un certain nombre d’établissements dans la lutte contre ce fléau. Au cours de l’année 2021 enfin, le ministère et les établissements publics sous sa tutelle ont élaboré leur plan d’action égalité professionnelle comprenant des mesures contre les VSS.

Pour aller plus loin, le MESRI a lancé au printemps 2021 un groupe de travail en partenariat avec le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances et les quatre conférences d’établissements du supérieur : la Conférence des présidents d’université (CPU), la Conférence des grandes écoles (CGE), la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des écoles de management (CDEFM). Des auditions menées auprès de plus de 20 structures ont ainsi nourri un plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche. Il poursuit un objectif : franchir collectivement une étape supplémentaire dans la prévention et la prise en charge des situations de violences sexistes et sexuelles. Le plan national comporte 21 mesures structurées en 4 axes : 

  • Un plan de formation et de sensibilisation massif, pour toute la communauté de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
  • Un renforcement des dispositifs de signalement et de leur fonctionnement ;
  • Une communication renforcée : prévenir, se sentir concerné, mieux connaître ;
  • La valorisation de l'engagement des étudiantes et des étudiants, ainsi que des personnels.

Concours "I Consent"


Forum de l'égalité
avec Lise Lerichomme et Dr Delphine Guerin

Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page