Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Doctorat honoris causa : Madame Asli Erdogan

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Actualités > 50 ans

Actualité le 04-06-2019

Mardi 4 juin - Pôle cathédrale - Personnels et étudiants UPJV
Cérémonie solennelle d’attribution du titre honorifique de Docteur honoris causa à madame Asli Erdogan.


Asli Erdogan

Asli Erdogan

Type d’événement : Cérémonie
Date et heure : 4 juin 14h30-18h
Public : Personnels et étudiants UPJV
Lieu : Pôle Cathédrale - Amiens

Asli ERDOGAN est née le 8 mars 1967 à Istanbul.

Après des études de physique, à 24 ans, elle est la première étudiante turque à intégrer le Centre européen de recherche nucléaire (CERN) de Genève. Elle devient par la suite, chargée de recherche en physique nucléaire.

Elle abandonne ce parcours scientifique pour se consacrer à l’écriture et à des études anthropologiques en Amérique Latine. Elle revient en Turquie en 1996 et reprend sa production littéraire. Jusqu’en 2000, elle rédige une chronique dans un quotidien turc "Radikal". En 2003, elle devient collaboratrice du quotidien "Ozgur Gundem". De 1998 à 2000, elle représente la Turquie dans le Comité des écrivains emprisonnés du "Pen Club International".

En 2014, elle est à l’origine de la marche des écrivains à la frontière syrienne pour dénoncer le siège de Kobané par Daech. Elle est arrêtée, en Turquie, le 17 août 2016, en raison de son soutien à la minorité Kurde ; le 29 décembre 2016, elle est libérée sous contrôle judiciaire. Elle vit en exil en Allemagne depuis septembre 2017.

OEUVRES, en français :
• L’homme coquillage (Kabuk Adam), 1993, traduction française par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud, 2018
• Le Mandarin miraculeux (Mucizevi Mandarin), 1996, Actes Sud, 2006
• La Ville dont la cape est rouge (Kırmızı Pelerinli Kent), 1998, Actes Sud, 2003
• Les Oiseaux de bois (Tahta Kuşlar), traduit en 9 langues, traduction française par Jean Descat, Actes Sud, 2009
• Je t’interpelle dans la nuit (Gecede Sana Sesleniyorum) traduction française de Esin Soysal-Dauvergne parue en 2009
• Le Bâtiment de pierre (Taş Bina ve Diğerleri), traduction française parue en 2013 chez Actes Sud
• Le Silence même n’est plus à toi, traduction française par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud, 2017

Elle est aussi traduite dans diverses langues dont l’arabe.

PRIX, RÉCOMPENSES ET DISTINCTIONS :

• 2016 : Prix Tucholsky du PEN Club de Suède, qui récompense des auteurs luttant pour la paix et la liberté de la presse dans des conditions difficiles
• 2017 : Prix de la paix Erich-Maria-Remarque (Allemagne)
• 2017 : Prix de l’European Cultural Foundation (Pays-Bas)
• 2018 : Prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes (France)
• 2018 : Chevalier des Arts et des Lettres (France)

Introduction de Leïla Slimani, journaliste et écrivaine franco-marocaine qui a notamment reçu le prix Goncourt 2016 pour son deuxième roman "Chanson douce".

Informations pratiques

  • le 04-06-2019
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page