Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Ouvrages publiés ou dirigés par les membres de TrAme

Vous êtes ici : Accueil > Unités de Recherche > TRAME > Actualités



Cryptes médiévales et culte des saints en Île-de-France et en Picardie
, dir. Pierre Gillon et Christian Sapin, nouvelle collection « Architecture et urbanisme », Presses Universitaire du Septentrion, 2019, 528 p.






Fragments gothiques – La sculpture retrouvée de la cathédrale de Noyon
, catalogue de l’exposition, Noyon, Musée du Noyonnais, 18 mai-22 déc. 2019, dir. C. Pétigny et A. Timbert, préf. P.-Y. Le Pogam, Noyon, éd. des Musées de Noyon,






Qu’est-ce que l’architecture gothique ? Essais, Arnaud Timbert, préfacier Christian Freigang, postfacier Bruno Phalip, Presses Universitaires du Septentrion, 2018.

« Qu’est-ce que l’architecture gothique ? » Les essais rassemblés dans ce volume offrent des réponses inédites à cette question. Le singulier employé pour la formuler est volontaire. Il n’occulte pas la réalité d’une multiplicité d’architectures gothiques résultant de la longévité de son expression (XIIe-XVIes.), de la mutation constante des formes et des techniques comme de la disparité des foyers culturels, des milieux géographiques, des structures sociales et des rythmes historiques. Au contraire, l’ambition de la question ainsi formulée est celle du croisement. En sollicitant, pour y répondre, un panel de spécialistes investiguant les gothiques des quatre pôles du domaine européen, il s’agit de permettre aux lecteurs d’identifier les lieux communs et de laisser apparaître les permanences gothiques à travers les âges et les milieux. Ce volume propose ainsi des interprétations, soulève des hypothèses et suggère de nouvelles visions. Extrait...



Viollet-le-Duc et Pierrefonds : Histoire d’un chantier
, A. Timbert, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires de Septentrion, coll. « Documents & Témoignages », 2017

Le château de Pierrefonds, restauré par l’architecte Viollet-le-Duc à la demande de Napoléon III, est l’un des chantiers les plus prestigieux de la seconde moitié du XIXe siècle. L’abondance des sources permet d’en relater l’histoire en décrivant les hommes du bâtiment, ceux de la pierre (tailleurs, bardeurs, appareilleurs, sculpteurs), du métal (serruriers, plombiers, couvreurs), du bois (charpentiers, menuisiers) et de la couleur (peintres).
L’ouvrage s’attache également à définir la place de Viollet-le-Duc, son rôle, ses méthodes, ses rapports avec le commanditaire, avec les artisans et ses collaborateurs directs (inspecteurs, entrepreneurs, vérificateurs). L’objectif est ainsi d’analyser le processus de restauration dans ses choix pratiques comme dans ses orientations technologiques et d’apprécier comment, la culture matérielle du chantier, façonne la mémoire et l’identité collective d’un groupe.

L'étruscologie dans l'Europe d'après guerre, édité par M.-L. Haack avec la collaboration de M. Miller, Collection Scripta recepto, 2017, 458 pages

Les actes de ces journées d'étude à Amiens et Saint-Valéry-sur-Somme font suite à deux autres volumes d'actes de colloques (2015 et 2016) sur l'histoire de l'étruscologie au XXe siècle dans le cadre d'un programme promu et financé à partir de 2011 par l'Institut Universitaire de France. L'objectif de ce programme consistait à étudier comment les Etrusques sont devenus un objet d'étude autonome et unitaire au moment de la construction des nations européennes. Ce troisième volume complète le parcours chronologique par l'étude de la période qui suit la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'équipe de chercheurs, réunie du 14 au 16 septembre 2015, s'est demandée si la chute du fascisme en Italie et du nazisme en Allemagne avait mis fin à la période de crise à laquelle a dû faire face l'étruscologie au moment de la Seconde Guerre mondiale et si elle avait inauguré une nouvelle période pour les études sur les Etrusques. En clair, l'Europe politique a-t-elle donné un élan aux études sur les Etrusques ou les étruscologues ont-ils d'euxmêmes cherché en Europe un renouveau qu'ils ne trouvaient pas dans leur seul pays ? La question revient à se demander dans quelle mesure les étruscologues ont adhéré à ces valeurs européennes et dans quelle mesure ils s'en ont servi de filtre pour orienter leurs études. On étudie ainsi quel a été le rêve européen des étruscologues d'après-guerre, comment il a influencé la question des origines des Etrusques et comment il a rendu les Etrusques populaires, et comment il s'est heurté aux réalités d'une Europe divisée.
La Douceur dans la pensée moderne. Esthétique et philosophie d'une notionSous la direction de Laurence Boulègue [TrAme], Margaret Jones-Davies et Florence Malhomme, Paris, Classiques Garnier, 2017.

En suspendant la violence de ses passions et de ses désirs, l’homme se montre capable d’une relation harmonieuse et respectueuse avec lui-même, les êtres et les choses, dans un dialogue avec la douceur de la vérité et la beauté de l’art qui la recrée.





Blasons anatomiques du corps féminin. Et contreblasons.  Établissement du texte, présentation, notes, dossier, répertoire, chronologie et bibliographie établie par Julien Goeury [TrAme], Paris, GF-Flammarion, 2016.
Octobre 2016

Il a suffi d’un seul poème de Clément Marot, composé en 1535 «sur le tétin d’une humble demoiselle », pour faire du blason anatomique un phénomène de mode sans précédent. Dans les années qui suivent, de nombreux poètes, souvent proches de la cour de François Ier, se prêtent à cette dissection mentale et détaillent le corps féminin pour faire l’éloge de chacune de ses parties – des cheveux au pied, de la gorge à la cuisse et jusqu’au sexe.
 Présentation de l'ouvrage Blasons anatomiques sur le site de l'éditeur.



Saint-Etienne-du-Mont : Un chef d'œuvre parisien de la Renaissance, Etienne Hamon [TrAme] et Françoise Gatouillat, Paris, Picard, 2016.








Texte dritter Stufe. Deutschsprachige Antikenromane in ihrem lateinisch-romanischen Kontext, Marie-Sophie Masse [TrAme] / Stephanie Seidl, Berlin, LIT, 2016.








La Muse du consistoire. Une histoire des pasteurs poètes des origines de la Réforme jusqu'à la révocation de l'édit de Nantes, Julien Goeury [TrAme],Genève, Droz, 2016 (Cahiers d'Humanisme et Renaissance).

Depuis les origines de la Réforme jusqu’à la fin du XVIIe siècle, on compte des centaines de prédicants et de pasteurs en activité dans les Eglises de langue française. Parmi eux, un certain nombre ont aussi été poètes, et cela dans des contextes très différents. Cette étude se présente comme la première enquête systématique visant à localiser à travers l’Europe les Eglises qui les emploient, la noblesse qui les protège, les libraires imprimeurs qui les publient et les lecteurs auxquels ils s’adressent. Elle entend fournir des éléments probants sur leur formation intellectuelle et les cadres sociaux de leur pratique d’écrivain, en temps de paix comme en temps de guerre. Qu’il s’agisse de pasteurs devenus poètes ou bien de poètes devenus pasteurs, ce sont autant de parcours originaux. Cette production, qui se développe sur près de deux siècles, offre un éclairage déterminant sur l’activité d’un groupe social lettré constitutif de la République des lettres. Présentation de l'ouvrage La Muse du consistoire sur le site de l'éditeur
 
Montaigne et les animaux, Bénédicte Boudou, Paris, Léo Scheer, 2016 (Anima).


On a tous entendu parler de la théorie cartésienne de l’animal-machine. On sait moins que cette théorie a largement riposté à la bienveillance envers l’animal préconisée par certains penseurs de la Renaissance, Montaigne en particulier. L’intérêt de Montaigne pour l’animal est philosophique  : il conteste l’arrogance de l’homme à s’estimer maître de la nature, et opère un renversement de perspectives. Il invente une pensée de l’animal regardant l’homme. À une vision verticale, Montaigne substitue une relation horizontale entre les hommes et les bêtes, faite de solidarités réciproques. Les animaux ne rappellent-ils pas aux hommes le respect de la nature  ? La réflexion de Montaigne le conduit encore à réhabiliter le rôle de la sensibilité dans la compréhension du monde. Ne serait-ce que pour cette raison, les Essais méritaient bien un nouveau regard.
Présentation de l'ouvrage Montaigne et les animaux sur le site de l'éditeur.

Le Livre de la solitude / De Solitudine Liber. Agostino Nifo. Texte édité, traduit, présenté, annoté et commenté par Laurence Boulègue [TrAme], Paris, Les Belles Lettres, 2016 (Classiques de l'Humanisme 45).


Des développements anciens, médiévaux et contemporains sur l'implication de l'orateur dans la cité, sur l’ascèse du contemplatif chrétien, sur le retrait bucolique du poète, Agostino Nifo (1473-1538) fait de la solitude le lieu de la réflexion philosophique sur elle-même et de l’élaboration d’une nouvelle figure intellectuelle, le solitarius ciuilis. Présentation de l'ouvrage Le livre de la solitude sur le site de l'éditeur



Les Étrusques au temps du fascisme et du nazisme, sous la direction de Marie-Laurence Haack [TrAme], avec la collaboration de Martin Miller, Bordeaux, Ausonius, 2016 (Scripta Receptoria 7).

Le livre rassemble les actes d’un colloque tenu à Amiens en décembre 2014 sur les Étrusques à l’époque du fascisme et du nazisme. L’étruscologie est alors une toute jeune discipline universitaire et scientifique, qui subit dans toute l’Europe une crise multiforme qui a touché les contenus et les acteurs de la discipline et dont les effets se sont fait sentir très différemment selon les pays européens.
Présentation de l'ouvrage Les Étrusques au temps du fascisme et du nazisme


Les Raisons du livre. Du statut de l’œuvre écrite à la figuration du symbole (XIIe–XVIIe siècles), études réunies par Gérard Gros [TrAme], Paris, Honoré Champion, 2015
(Colloques, congrès et conférences, Moyen Âge).

Qui parle des raisons du livre évoque (au prix d’un jeu de mots) son importance aussi bien que le discours qu’on y cherche. Au titre du contenu, les problèmes de l’édition, de l’intertextualité, le nom même que, d’après son sujet, porte l’ouvrage ont leur intérêt. Quant à l’objet codicologique, il est attesté chez l’auteur (artisan autant qu’artiste) et dans le tableau du peintre. Aussi, valait d’être explorée, précisée, la signification qu’on prête au livre élément culturel, objet de collection, produit fini, tandis qu’aujourd’hui, la lecture passant éventuellement par l’écran, sorte de tablette magique, on prédit une expansion du numérique où le livre, à terme, aurait à disparaître. Présentation de l'ouvrage Les Raisons du livre sur le site de l'éditeur


Entretiens sur la tranquillité de l'âme. Leon Battista Alberti, traduction de PIerre Jodogne, Préface de Michel Paoli (TrAme), Paris, Seuil, 2015.


Leon Battista Alberti (1404-1472) fut à la fois écrivain, théoricien des arts, architecte et… surprenant athlète. Son aisance en tout fut telle que J. Burckhardt vit surgir en lui le type d’« homme universel » qu’illustrera Léonard de Vinci. Mais cet homme dissimulait un être souffrant dont les écrits contiennent aussi des pages d’un profond pessimisme. Sa naissance illégitime dans une famille patricienne en exil explique son perpétuel désir d’excellence et de reconnaissance. Ses relations difficiles avec les humanistes et les artistes florentins furent à l’origine de ces Entretiens sur la tranquillité de l’âme, rédigés en langue toscane vers 1443 et dotés d’un titre latin : Profugiorum ab ærumna libri III. Alberti y rapporte des conversations tenues en sa présence, lors d’une promenade à Florence, par Agnolo Pandolfini et Nicolas de Médicis.


La construction de l’étruscologie au début du XXe siècle. 1., sous la direction de Marie-Laurence Haack (TrAme), Bordeaux, 2015 (Scripta Receptoria 3).

Le livre retrace le début de la construction de la discipline scientifique et universitaire qui traite de l’histoire et de la civilisation des Étrusques comme un domaine particulier : l’étruscologie.

Présentation de l'ouvrage La construction de l’étruscologie sur le site de l'éditeur




La forme de la ville de l’Antiquité à la Renaissance, sous la direction de Stéphane Bourdin [TrAme], Michel Paoli [TrAme] et Anne Reltgen-Tallon [TrAme], Rennes, P.U.R., 2015.


Cet ouvrage étudie la notion de la forme d’une ville par une approche transdisciplinaire qui met en perspective les acquis de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’archéologie, de la littérature comparée. Du Nord-Est iranien à la Libye en passant par les villes de la Méditerranée antique et de l’Occident médiéval au Paris de la Renaissance, il permet de comprendre les multiples façons dont la forme de la ville a été pensée et a pu constituer un enjeu identitaire, en même temps que la traduction concrète d’une idéologie ou d’un pouvoir politique. Avec le soutien de TrAme (EA 4284) et de l’université de Picardie Jules Verne. Présentation de l'ouvrage La forme de la ville sur le site de l'éditeur.

Legati, delegati e l’impresa d’Oltremare (secoli XII-XIII), dir.  Maria Pia Alberzoni et Pascal Montaubin [TrAme], Turnhout, Brepols, 2015 (EMI 3).
Mai 2015


Picardie FlamboyanteLa Picardie flamboyante. Arts et reconstruction entre 1450 et 1550, sous la direction d'Étienne Hamon [TrAme], Dominique Paris-Poulain [TrAme] et Julie Aycard [ TrAme]. Textes réunis par Raphaële Skupien [ TrAme], Rennes, PUR, 2015.


Au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance, la Picardie a connu un formidable renouveau économique et artistique. Cet ouvrage revisite les principaux jalons monumentaux et plastiques de cette fécondité et permet d’en découvrir d’autres manifestations originales. Il offre un nouvel éclairage sur les institutions, artistes, commanditaires, infrastructures et œuvres d’art qui ont été les acteurs et les produits de cette longue embellie  « flamboyante ». Présentation de l'ouvrage Picardie Flamboyante sur le site de l'éditeur.


Les hôpitaux de Picardie du Moyen Âge à la Révolution. Répertoire et guide des sources. Sous la direction de Marie-Claude Dinet Lecomte et Pascal Montaubin [TrAme], Amiens, Encrage, 2015.

L'écriture et l'espace de la mort. Épigraphie et nécropoles à l'époque pré-romaine. Études réunies par Marie-Laurence Haack [TrAme], Rome, Publications de l’École française de Rome, 2015.


Ce volume d’actes d’un colloque international qui s’est tenu à l’École française de Rome du 5 au 7 mars 2009 constitue l’étape finale d’un programme de recherches visant à examiner les rapports entre mondes des vivants et des morts à travers le prisme des inscriptions des nécropoles. Les participants sont revenus sur des problématiques formulées par la New Archaeology qui voyait dans les nécropoles le reflet des sociétés qui les produisent. Présentation de l'ouvrage L'écriture et l'espace de la mort sur le site de l'éditeur.




Les Œuvres du sieur de Fiefmelin. Tome I : La Polymnie, ou diverse poésie. Édition critique établie, présentée et annotée par Audrey Duru [TrAme], Julien Goeury [TrAme], Pierre Maillard, Nicole Pellegrin et Simone de Reyff, Paris, Honoré Champion, 2015.





Silence et sagesse. De la musique à la métaphysique : les anciens Grec et leur héritage. Sous la direction de Laurence Boulègue [TrAme], Pierre Caye, Florence Malhomme et Sylvie Perceau [TrAme], Paris, Garnier, 2015.


Silence et sagesse montre combien les innombrables expériences et ascèses du silence, à travers la littérature ou les arts aussi bien que la philosophie ou la théologie, ont contribué à la constitution de la culture des hommes et de leur hominisation, au-delà ou en deça du logos et de son primat. Présentation de l'ouvrage Silence et sagesse sur le site de l'éditeur





Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page