Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Pratiques Linguistiques : systèmes, institutions, transmissions

Vous êtes ici : Accueil > Unités de Recherche > CERCLL > Axes de spécialités > PraLing

Présentation

L'axe de spécialité PraLing s’inscrit dans la continuité des travaux menés par l'ancien laboratoire LESCLAP (Linguistique et Sociolinguistique : Contacts, Lexique, Appropriations, Politiques) et rassemble des enseignants-chercheurs qui s’intéressent aux pratiques linguistiques dans les espaces roman et extra-européen et à leur saisie méthodologique et théorique, à la fois en synchronie et en diachronie, en lien avec les processus de standardisation, notamment en contexte de langues collatérales. Les pratiques linguistiques sont envisagées par rapport aux systèmes dont elles sont l’actualisation, aux différents outils qui les codifient et aux dispositifs qui en assurent la transmission.

Les recherches sur les pratiques linguistiques se déclinent en deux grands noyaux thématiques :  

  • systèmes et variations
  • codification et didactisation des savoirs linguistiques.

Les différents systèmes linguistiques sont analysés à partir du fonctionnement de leurs structures internes (syntaxe, interface syntaxe/sémantique, lexicologie, phonologie), structures ouvertes à la poussée variationnelle des usages. En complément de ce premier regard empirique et analytique porté sur les données linguistiques, l’attention se déplace sur les représentations métalinguistiques savantes (grammaires et dictionnaires) aussi bien que spontanées (jugements des locuteurs, notamment en contexte de langue régionale). L’analyse des représentations métalinguistiques savantes et des épistémologies corrélées amène à s’interroger sur l’existence de traditions sur le long terme de la pensée linguistique. Ces traditions construisent et relaient un héritage de pratiques descriptives, normatives et théoriques dont il importe de retracer la circulation, la productivité ainsi que les effets d’obsolescence en regard des contextes scientifiques dans lesquels cet héritage est convoqué et/ou réactivé. L’étude des représentations spontanées, quant à elle, amène à valoriser toutes les variables de la variation sociolinguistique.

L’intérêt sur les contacts entre les langues et les phénomènes de variation s’articule autour de trois pivots : les contacts entre langue officielle et autres langues de France, telles que le picard, les dynamiques sous-tendant la diversité interne au français, mais également les langues de Chine, susceptibles d’approches similaires entre autres ; ensuite, les pratiques linguistiques donnant lieu à la pidginisation et à la créolisation de langues aussi bien dans des contextes de colonisation qu’en dehors de ceux-ci, voire en général ; enfin, les contacts avec et entre les langues d’immigration et les langues autochtones, compte tenu des enjeux des mouvements migratoires dans un contexte de mondialisation. Les pratiques linguistiques peuvent également être appréhendées à travers les imaginaires linguistique, culturel et idéologique qui les informent. En effet, si les dictionnaires, les grammaires et plus largement les pratiques sémiotiques liées à l’ère du numérique et aux nouveaux supports multimédias participent à la grammatisation des langues (en tant que glottopolitiques), ils contribuent à la circulation des imaginaires linguistiques, culturels et idéologiques qui sont les leurs, fussent-ils ceux des lexicographes, grammairiens ou locuteurs-scriptants, qui, prescripteurs d’une norme, n’en demeurent pas moins des sujets parlants et parlés. L’étude de ces objets scripturaux sémiotisant les langues, produisant et reproduisant des discours, des stéréotypes, se prévaut des méthodes de la sémiotique et de la sociolinguistique, considérées comme complémentaires.

L’étude des processus de transmission des pratiques linguistiques est également envisagée en contexte d’apprentissage ou d’acquisition. Dans ce cas, plusieurs paramètres d’appropriation sont envisagés : la spécificité des publics et des objectifs, le capital plurilingue des locuteurs (à travers l’intercompréhension), l’acquisition de langues étrangères ou secondes (en milieu institutionnalisé et/ou en milieu naturel), tout comme la didactique des langues dans des contextes de langues non maternelles (en milieu institutionnel, par exemple), avec ou sans le recours aux technologies de l’information et de la communication (TICE).

Manifestations

 
COLLOQUES, JOURNÉES D'ÉTUDE, ÉCOLES D'ÉTÉ
  • 2020 : Sous le masque du vrai : Infox et vérités alternatives, UPJV, Citadelle, 30 avril, resp. : G. Roussange.
  • 2019 : La définition : universel du langage et pratique discursive, UPJV, Citadelle, 3 avril, resp. : V. Bisconti & M. Him-Aquili.
  • 2019 : Assignations sociales et culturelles des femmes II, UPJV, Citadelle, 29 mars, resp. : C. Mathieu.
  • 2018 : Combinaisons, unités complexes, expressions discontinues : du mot à la phrase et retour, UPJV, Logis du Roy, 5 avril, resp. : V. Bisconti & N. Khodabocus.
  • 2018 : Une décennie de journalisme numérique, UPJV, Citadelle, 13 novembre, resp. : G. Roussange.
  • 2018 : Assignation sociale et culturelle des femmes : langues, discours, images et littératures, UPJV, Campus, 30 mars, resp. : C. Mathieu.
  • 2017 : Défis et enjeux de l’approche par compétencesUPJV, Logis du Roy, 13 octobre, resp. : É. Magnat & D. Hermès.
  • 2017 : De l’imaginaire linguistique à l’imaginaire culturel, UPJV, Campus, 30 mars, resp. : C. Mathieu & A. Khalifa.
  • 2017 : Étude des constructions comparatives dans des variétés de langues créoles et non créolesUPJV, Campus, 6 avril, resp. : P. Prescod.
 

Équipe

CHERCHEURS

Valentina BISCONTI, PR [responsable d’axe]
Olivier BONDEELLE, ATER

Fernand CARTON, PR émérite
Jérémy CASTANIER, MCF

Alain DAWSON, Docteur
Jean-Michel ELOY, PR émérite
Maman Lawane ELHADJI YAWALE AMANI, docteur
Ferenc FODOR, Ingénieur HDR
Nooreeda KHODABOCUS, Docteure
Pascaline LEFORT, Docteure
Fanny MARTIN, Docteure
Cécile MATHIEU, MCF [co-responsable d’axe]
Albinou NDECKY, MCF
Ekaterina NOSSENKO-HERCBERG, PRAG, Docteure
Aldjia OUTALEB-PELLÉ, ATER

Paula PRESCOD, MCF
Jean-Michel ROBERT, MCF HDR

Guillaume ROUSSANGE, PAST
Nataliya SHUMAROVA, Docteure
Liudmila SMIRNOVA, Docteure
Hongyuan SUN, MCF
Cristina UNGUREANU, MCF

 

DOCTORANTS

Nadia ALAOUI-BAKKA

Maylis FERNANDEZ

Nadia KESSAL

Brahmia MANSOUR

 

Projets

Rubrique en cours d'actualisation

Réalisations

 
PUBLICATIONS : monographies, ouvrages collectifs, numéros de revue

Revue


Les Carnets d'Ateliers de Sociolinguistique (CAS) sont une revue de sciences du langage fondée en 2007, co-publiée par le CERCLL et les éditions L'Harmattan.
Désormais périodiques, les Carnets ont pour vocation prioritaire de publier les textes issus de colloques, d'ateliers et de journées d'études à thématique au moins partiellement sociolinguistique, à commencer par ceux organisés par le CERCLL. Les CAS publient aussi occasionnellement des textes hors thématiques dans une rubrique Varia ainsi que des comptes rendus d'ouvrages scientifiques.

Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page