• Relevé d’espèces végétales forestières en Picardie

    Début mai, l’équipe amiénoise a entamé une première phase de terrain en relevant l’abondance relative des espèces végétales forestières pour chaque fragment situé au sein des deux fenêtres de paysages du nord-est de la France. L’objectif est de parcourir l’ensemble des fragments forestiers et de relever pour chacun de ces fragments, l’abondance de toutes les espèces à l’aide d’une liste, déjà disponible, de toutes les espèces présentes au sein du dit fragment. Toute nouvelle espèce non déjà répertoriée dans cette liste sera ajoutée à la liste existante. Pour chaque strate de végétation (arborée, arbustive et herbacée), elle évalue l’abondance relative de chaque espèce à l’aide d’un indice d’abondance pouvant prendre trois valeurs : 1 pour les espèces rares, 2 pour les espèces fréquentes et 3 pour les espèces dominantes. Afin d’obtenir l’abondance de chaque espèce au sein d’un fragment forestier, l’équipe réalise plusieurs arrêts ou « relevés » qui sont distribués à équidistances (100 m) les uns des autres le long de transects. Le nombre d’arrêts ou « relevés » par fragment est proportionnel à la surface du fragment. Pour les fragments de petites tailles (moins de 0.5 ha), un relevé unique est réalisé au centre du fragment. Ce type de donnée permettra de calculer une valeur moyenne de l’abondance de chaque espèce au sein d’un fragment forestier. À l’heure actuelle, la plupart des fragments de la fenêtre paysagère « openfield » a été échantillonée et l’équipe est sur le point d’échantillonner les fragments de la fenêtre paysagère « bocage ».

Comments are closed.