Brouillon

De Mediawiki Pépite
Aller à : navigation, rechercher
Jessica RDBrouillon

Modèle:Infobox Organisation

Introduction

PéPite (Pôles étudiants pour l'innovation, le transfert, et l'entrepreneuriat) a été créée par la FNEGE ( Fondation Nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises), L’organisation a pour mission de développer une offre nationale de diffusion et valorisation de la culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans le milieu étudiant.

Qu'est-ce qu'un Pépite ?

Le pôle PéPite permet à tout étudiant ou jeune diplômé voulant être formé à l’entrepreneuriat et à l’innovation d’être accompagné et aidé au sein de celui-ci. Il existe 29 pôles PéPite à travers toute la France et les DOM-TOM. Afin d’être performants, innovants et permettre l’inspiration, les 29 pôles PéPite travaillent en réseau. Les pôles PéPite sont associés aux établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce et écoles d’ingénieurs) afin d'attirer un maximum d’étudiants mais aussi de partenaires. Un accompagnement au sein de PéPite est assuré par un enseignant et par un réfèrent externe à l’organisation PéPite. L’apprentissage au sein de PéPite se fait par l’action, c’est-à-dire par l’organisation de week-ends startups, création de projets fictifs, et l'accès à des ressources numériques avec l’encadrement d’enseignants.

Présentation du plan étudiant pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat

Contexte

La commission Européenne préconise que tout étudiant qui souhaite être formé à l'entrepreneuriat et entreprendre dans son établissements scolaire doit pouvoir y avoir accès. Ce Plan Étudiant va permettre de susciter l'esprit d'entreprendre auprès des jeunes mais aussi favoriser la création d’entreprise. Une nouvelle politique de l'entrepreneuriat étudiant est la bienvenue, ce qui va permettre d’aider des jeunes qui souhaitent innover d’avoir les moyens d’y parvenir.

Objectifs

L’attendu, grâce à cette reforme, est de 20 000 créations ou reprises d'entreprises par des jeunes issus de l'Enseignement Supérieur d'ici quatre ans.Afin d’impliquer les étudiants, de les former et de les sensibiliser à l'innovation, des cours sur l'innovation et l'entrepreneuriat seront intégrés dans les cursus de l'enseignement supérieur qui préparent à entrer dans la vie active. Pour cela, il est primordial d'encourager les coopérations entre établissements en assurant la promotion des pôles entrepreneuriat (PéPite).

Les 4 mesures

- Lancement d’un appel à projet : 4,8 Md’€ mis à disposition afin de créer des PéPite

- Généralisation des formations à l’entrepreneuriat

- Création d’un prix étudiant entrepreneur

- Création d’un statut étudiant entrepreneur

Le statut étudiant entrepreneur

Pour qui ?

Afin d’être éligible à ce statut, il suffit d’avoir moins de 28 ans, être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent, et être inscrit dans un établissement supérieur (ou d’en être diplômé).

Pourquoi ?

Ce statut permet alors d’être accompagné dans son projet par un référent réseau PéPite ou enseignant, d’accéder à un espace de co-working (espace de travail partagé), mais également d’obtenir un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape). A noter que le projet entrepreneurial peut remplacer le stage obligatoire de fin de cursus.

Comment ?

Pour candidater à ce statut, il suffit de compléter un dossier de candidature disponible sur Internet ou auprès d'un pôle PéPite. Il doit être transféré sous format numérique, avec une copie du dernier diplôme d’enseignement supérieur obtenu, un CV, une pièce d’identité, ainsi que 2 photos d’identité.

La totalité de ces différents justificatifs devront ensuite être envoyés par mail au pôle PéPite au sein duquel l'on souhaite s'inscrire. Une fois cette démarche terminée, le dossier sera examiné par le comité PéPite, et le candidat sera informé par mail de l’acceptation ou du rejet de son dossier.

Être étudiant et entreprendre : Les bonnes pratiques

Financement et création de réseau

Les étudiants étant souvent confrontés à un manque de capital et ressources propres, il peut être nécessaire de faire appel à des fonds d’amorçage au sein des établissements en s’appuyant sur les différents réseaux. En parallèle, les étudiant peuvent également se mettre en relation avec des entrepreneurs pour les aider dans cette étape.

Favoriser le partage des connaissances

Afin de palier à leur manque d’expérience et de réseau dans le secteur d’activité visé, un avantage fiscal peut être attribué aux entreprises hébergeant des jeunes entrepreneurs au sein de leurs locaux, composant ainsi un mentorat de proximité. Cela permettrait, entre autres, de multiplier leurs contacts et de les baigner davantage dans le milieu professionnel.

Création d'équipe

Afin de s’entourer de la bonne équipe, aux compétences en adéquation avec le projet concerné, les étudiants peuvent également se mettre en relation avec d’autres étudiants aux compétences complémentaires, tels que des ingénieurs, par le biais de leur établissement.

Liens externes

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid79223/pepite-poles-etudiants-pour-innovation-transfert-entrepreneuriat.html

https://www.apce.com/pid14170/pepite.html?espace=5

http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/l-entrepreneuriat-etudiant-a-l-universite-n-est-plus-optionnel.html

http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/plan-entrepreneuriat-etudiant-des-premiers-pas-timides-mais-prometteurs.html

http://www.e-orientations.com/actualites/le-salon-des-micro-entreprises-ouvre-ses-portes-aux-etudiants-16230

http://www.maddyness.com/prospective/2015/06/04/entrepreneuriat-enseignement-superieur/

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32313