Ressources numériques pour proposer un prévisionnel et prévoir un financement

De Mediawiki Pépite
Aller à : navigation, rechercher

Le prévisionnel consiste à prévoir. Au sein d'une entreprise, la réalisation du prévisionnel permet d'anticiper au maximum ce que l’entreprise va coûter et va rapporter sur une durée définie. Dans le cadre de la création d'un projet, le prévisionnel doit s'associer aux différents types de financement possible (subventions, prêts, garanties, aides fiscales et sociales ...). L'ensemble de ces éléments varies bien évidemment du profil, du lieu d’implantation, du projet, et des multiples dispositifs financiers pouvant mettre sur pied le projet en question.


Prévisionnel

Business Plan

creer-un-business-plan.jpg

Définition

Dans le cadre d’un projet de création d’entreprise, il est impératif de réaliser au préalable un business plan. Un business plan est un document dans lequel on présente synthétiquement le projet de création. Ce document doit répondre à deux objectifs liés :

  • Permettre au créateur de définir la stratégie de son entreprise mais également les objectifs économiques, financiers et commerciaux à atteindre
  • De servir de support pour présenter son projet d’entreprise à d’éventuels partenaires financiers (investisseurs, banques, associés, organismes réalisant des dons d’honneur…)

Les buts d’un business plan sont triples :

  • Rassurer les organiseurs prêteurs
  • Mettre en valeur notre projet vis-à-vis des investisseurs potentiels
  • Convaincre des associés et de potentiels employés pour nous suivre dans notre projet.

La rédaction

Le business plan est un outil de communication pour l’entreprise. Il présentera le plan de développement ainsi que le business model. Il doit servir à piloter l’évolution du projet de création d’entreprise.

Le business plan se compose d’une partie rédactionnelle, dans laquelle sera présentée le contexte et les objectifs du projet, les moyens et l’organisation mise en place pour les atteindre, une étude de marché précise et chiffrée, et d’un retroplanning.

Une seconde partie présentera le prévisionnel financier où sera présentée une analyse chiffrée du projet de création.

Le prévisionnel financement

plan-de-financement-previsionnel.jpg

Le plan de financement prévisionnel est un élément crucial du prévisionnel financier d’un projet de création d’entreprise. Celui-ci permet de s’assurer de l’équilibre financier du projet en mettant en évidence l’adéquation entre les besoins de l’entreprise et les ressources dont elle dispose. Si un excédent des ressources sur les besoins apparait, celui-ci contribuera à former la trésorerie disponible. Il convient de porter une attention particulière à toutes les données figurant dans le plan prévisionnel de financement car, les banquiers et autres investisseurs y portent un intérêt particulier. Le plan de financement prévisionnel doit être présenté pour quatre périodes distinctes :

  • La période initiale (commencement du projet)
  • Les périodes prévisionnelles N+1, N+2, N+3.

Le plan de financement prévisionnel comporte plusieurs catégories :

  • Les besoins
  • Les ressources
  • La trésorerie
Les besoins

Les besoins de financement d’une entreprise correspondent à toutes les sommes à décaisser par l’entreprise telles que :

  • Les immobilisations

Ce sont des biens durables que l’entreprise achète et visant à être conservés. Ces biens sont nécessaires à l’activité de l’entreprise.

    • Immobilisations incorporelles, il s’agit dans ce cas de frais d’établissement, de frais de recherche et développement, des marques, des brevets, du fonds de commerce…
    • Immobilisations corporelles : constitue l’ensemble des matériels et outils détenus par l’entreprise (matériel industriel, informatique, terrains, constructions, mobilier, véhicules…).
    • Immobilisations financières : celles-ci englobent les dépôts de garantie et les cautions.
  • La variation du besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement est un indicateur financier. Celui-ci chiffre le besoin financier de l’entreprise qui résulte du décalage des flux de trésorerie, c’est-à-dire des décaissements et des encaissements. Dans certains cas, le besoin en fonds de roulement peut se transformer en ressources en fonds de roulement, notamment pour les activités où le client paie comptant et les fournisseurs sont payés à 30 jours par exemple. Il existe trois variables essentielles qui permettent de calculer le besoin en fonds de roulement :

    • Le délai de rotation des stocks
    • Le délai de paiement des clients
    • Le délai de règlement des fournisseurs.

Besoin en fonds de roulement = stocks + encours créances clients – encours dettes fournisseurs

  • Les remboursements d’emprunts et de comptes courants associés

L’ensemble des remboursements de comptes courants d’associés ou d’emprunt doivent figurer dans les besoins du plan de financement prévisionnel.

Uniquement pour la fraction « remboursement de capital », c’est-à-dire hors intérêt et assurance.

  • Les distributions de dividendes

A la fin de chaque exercice prévisionnel, il peut apparaitre un bénéfice comptable. Celui-ci peut être distribué par les associés en partie ou en totalité sous forme de dividendes. Il convient alors d’intégrer ces contributions dans les besoins financiers du projet.

Les ressources

Pour financer les besoins identifiés ci-dessus, le porteur de projet va identifier des ressources.

  • Les apports des associés

Les associés ont la possibilité de financer les besoins générés par leur projet. Il existe de façons de financer :

    • En apportant des sommes d’argent au capital de l’entreprise, ces sommes sont bloquées sur les comptes de l’entreprise et ne sont plus récupérables par les associés, mis à part cas particulier de liquidation ou réduction de capital social.
    • En apportant des sommes en comptes courants d’associés, c’est-à-dire que des comptes au nom des associés sont ouverts dans la comptabilité de l’entreprise et sur lesquels ils déposent des sommes d’argent temporairement dans le but d’améliorer la trésorerie. Les sommes déposées sont remboursable à tout moment, sauf cas particulier où la banque exige un blocage des sommes.
  • Les emprunts auprès d’établissement de crédit

Les emprunts effectués auprès d’organismes compétents ou des banques constituent des ressources et par conséquent doivent figurer au plan de financement prévisionnel.

  • La capacité d’autofinancement

La capacité d’autofinancement correspond aux flux générés par une entreprise dans le cadre de son activité. Celle-ci se définie par la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables. La méthode la plus utilisée pour calculer la capacité d’autofinancement est l’addition du résultat de l’exercice avec les dotations aux amortissements prévisionnelles.

Capacité d’autofinancement = résultat de l’exercice + dotations aux amortissements prévisionnelles

La trésorerie

La variation de trésorerie résulte de la différence entre les ressources et les besoins. Enfin, il convient d’additionné le résultat obtenu avec le solde initial de trésorerie afin d’obtenir le solde de trésorerie final.

Variation de trésorerie = ressources – besoins

  • Exemple de plan de financement prévisionnel

Le plan prévisionnel de financement est généralement représenté sous forme de tableau reprenant l’ensemble des éléments vu ci-dessous.

Tb.jpg

Outils et fonctionnalités

De nombreux outils sont disponibles afin d’aider à la rédaction de business plan. Ceux-ci proposent de nombreuses fonctionnalités telles que de simuler différents scénarios envisageables par duplication à partir d’une version de base et ainsi faire varier certains critères comme la stratégie mise en place, différentes hypothèses d’activités ou tester plusieurs business model.

Ces outils permettent également le partage de votre business model auprès de personnes compétentes et de confiance en proposant un accès sécurisé en mode lecture. Ainsi que la possibilité d’écrire des commentaires afin de faciliter la compréhension entre associés.

Les types de financement

Le Crowdfounding

crowdfounding

Définition

Le "Crowdfunding" (financement par la foule) ou "Financement Participatif" représente l'ensemble des techniques et des méthodes pour « lever des fonds », dans le but de réaliser un projet. En général, cette méthode est le résultat de l’association d’un nombre plus ou moins important de personnes investissant des sommes d'une taille plus ou moins conséquente pour permettre aux porteurs de projets de rassembler la totalité ou une partie des fonds nécessaires. Ce mode de financement est également un moyen efficace pour fédérer le plus grand nombre de personnes autour de son projet. Il est caractérisé par le fait qu'il se déroule classiquement, et historiquement, via une plateforme web afin de présenter de manière simple et efficace le projet aux cibles, d’interagir avec chaque investisseur, et de gérer les flux. Le niveau de contrepartie pour les financeurs dépend bien entendu du type et du porteur de projet. En général nous retrouvons en contrepartie les produits dérivés, les produits en avant-première, etc... Concernant le financement d’entreprise via le crowdfunding, nous retrouverons plutôt les divers intérêts, dividendes, avantages fiscaux... Les fonds apportés peuvent être alloués sous 4 formes différentes.

Le crowdgiving

Nous parlons de Crowdgiving lorsqu'une personne physique ou morale fait don d'une somme sans rien attendre en retour. Cette catégorie représente majoritairement les actes associatifs ou projets personnels. .

Le reward based crowdfunding

reward based

Nous parlons de Reward based crowdfuding lorsqu'une personne physique ou morale (une entreprise) donne une somme en échange d’une récompense. Le porteur de projet a deux façons de présenter les récompenses, il peut recourir au pré-achat, c’est à dire qu’il faudra qu’un certain nombre de personnes achète le produit ou le service pour que ces derniers soient créés.

La deuxième façon que peuvent prendre les récompenses c’est de donner en échange d’un financement, un cadeau, comme la photo du projet terminé, t-shirt promotionnel. C'est en général la méthode utilisée par le site *KissKissBankBank..

L’equity crowdfunding

equity crowdfunding

Nous parlons d'Equity crowdfouding lorsqu’une personne physique ou morale (une entreprise) accepte d’investir dans un projet à condition d’acquérir des parts dans l’entreprise financée directement ou indirectement.

Par exemple, une entreprise cherche 100 000€, une personne physique ou morale investit en contrepartie de parts de l’entreprise (le nombre de parts sociales sera calculé en fonction de l’investissement). Le contributeur devient donc « un actionnaire » de l’entreprise qu’il soutient financièrement.

Le crowdlending

Crowdlending

Nous parlons de Crowdlending lorsqu'une personne physique prête une somme afin de financer un projet. La somme prêtée doit être rendue avec ou sans intérêts, c’est au porteur de projet d’en décider.

Par exemple, un boulanger a besoin de 10 000€ pour l’achat d’un nouveau four à pain, les « prêteurs » qui apportent une certaine somme doivent être remboursés dans un délais prédéfini, avec ou sans intérêts.

Exemples de sites de crowdfounding


Kkbb.jpg 1.jpg Mymajorcopagny.png

Les concours

Concept

Les concours à la création d'entreprise sont très nombreux de nos jours. Ce concept permet de faire bénéficier aux participants des dotations financières, matérielles ou des conseils. En plus de ces apports, ils représentent une réelle opportunité en terme de crédibilité vis-à-vis des partenaires du projet. Le projet est alors évalué puis classé par un jury composé d'un nombre plus ou moins important d'évaluateurs. Cette évaluation peut se faire en plusieurs étapes (départementale, régionale, nationale, Européenne).

Les candidats

Etudiants, jeunes diplômés, entrepreneurs, chaque individu peut être invité à se présenter aux concours. Les modalités sont fixés par les organisateurs. En général les participants sont âgés de 18 à 28 ans accompagnés d'un projet de création d'entreprise innovant.

Les types de dotations

Les dotations sont soit financières, soit matérielles, soit en matière de conseils.

En fonction du niveau d'évaluation (à l'échelle régionale ou nationale par exemple), la dotation est plus ou moins importante. Les candidats peuvent être récompensés par des accompagnements, une mise en réseau avec les partenaires, par une visibilité sur les divers salons, d’une somme financière équivalente à la position du projet dans le classement effectué par le jury pour le porteur de projet lauréat, de taux négociés ...

Le concours Pépite

Concours Pépite

Le Prix PEPITE Tremplin a pour objectif d’encourager et de soutenir les projets de création d’entreprises chez les étudiants et les jeunes diplômés. Les dotations sont dans un premier temps régionales, puis nationales suite au classement du jury.

Autres concours

Les business angels

Définition

Le *business angel, ou "investisseur providentiel" est un investisseur qui décide de soutenir financièrement une entreprise dont le projet lui paraît être
business angel
innovant. Le business angel est une personne physique qui va mettre à disposition du chef d'entreprise, son expérience, ses compétences, ainsi qu'une part de son patrimoine dans le domaine entrepreneurial. Il peut s'agir d'un entrepreneur ayant revendu son entreprise ou d'un ancien chef d'entreprise souhaitant investir dans un projet d'entreprise innovant et attractif en y rajoutant leurs expériences et patrimoines. De nombreux business angels se regroupent au sein de "familly office", pour disposer d'une force d'investissement plus importante.

Bien entendu, ces investissement ne sont pas sans risques. Le risque est généralement lié au retour sur investissement en cas de réussite du projet. Le caractère innovant d'un produit nouveau pouvant répondre à un besoin sociétal important est donc particulièrement pris en compte dans le choix de l'entreprise par les business angels.

En plus du financement, le business angel apporte des conseils à l'entrepreneur. En cas de soutien par un regroupement d'investisseurs, il est possible de bénéficier d'expériences multiples touchant différents domaines, d'un réseau relationnel accru, symbole d'une promotion plus étendue du projet développé.


Les réseaux

Un réseau de business angels représente une association, ou une société. C'est une organisation juridiquement formalisée permettant la mise en relation d'investisseurs potentiels et d'entrepreneurs avec un objectif général de faire réaliser des investissements par des business angels et d’être le point d’attraction des entrepreneurs régionaux en recherche de financement.

Différentes formes d'organisations existantes en France
  • Réseaux associatifs : Ce sont des structures chargées de la mise en relation entre entrepreneurs et investisseurs. Cette structure prévoit l’organisation régulière de réunions de présentation de projets sélectionnés à un parterre d’investisseurs potentiels. Le coût des droits d’accès au dispositif que ce soit pour les entrepreneurs ou les investisseurs, sont peu coûteux.
  • Réseaux dits « SIBA » (société d'investissement de business angels) : En général les business angels en nombre restreint (10 à 50) souhaitent rester « entre eux » afin d'atteindre une visibilité régionale forte. Leur argent est placé dans un « pot commun » qui prend le plus souvent la forme juridique « SAS/statut de SCR ». Par cette structure, les business angels s'engagent à respecter des règles strictes de fonctionnement (conseil d'administration, président…) et de décision d’investissement (comité d’investissement). Ces SIBA constituent un niveau d'organisation d'investissement plus élaboré que le réseau.
  • Organisation mixte: Cette forme d'organisation est le résultat de l'addition entre le réseau associatif et le SIBA. De plus en plus de réseaux ayant expérimenté les deux structures arrivent à la conclusion qu’une double structure associative et société de capital risque présente aussi beaucoup d’avantages :
  • Une « assimilation » des nouveaux business angels moins expérimentés,
  • Des actions de communication variées visant le recrutement de nouveaux membres,
  • Le contact systématique avec des entrepreneurs à la recherche de financement par le réseau associatif.

La structure SIBA quant à elle, oblige une rigueur de décisions collectives organisées permettant de rassembler efficacement un nombre plus important de business angels, que ce soit actif ou passif. En 2013, nous pouvions recenser 84 réseaux de business angels membres à France Angels. Il existe 3 typologies de réseaux aujourd'hui. Chacune est liée à la stratégie d'investissement adoptée :

Réseaux géographiques

Ces réseaux sont les plus nombreux de nos jours. Ils sont implantés sur un territoire et sont de tailles diverses (ville, département, région...). La particularité de ces réseaux est qu'ils peuvent investir dans tous les secteurs d'activités, contribuant ainsi au maintien et au développement de la dynamique économique de leur territoire.

Exemples de réseaux : Capitole angels, le réseau des business angels en Midi-Pyrénées, Provence Business Angels, le réseau de la région PACA, Sud angels, celui du Languedoc Roussillon, Paris Business Angels [archive]...

Réseaux affinitaires

Ces réseaux rassemblent de nombreuses femmes ainsi que de nombreux anciens étudiants issus de la même école qui au fil du temps sont devenus Business Angels. Ils n'ont pas de secteur d'investissement clairement défini, mais sont très portés par les projets faisant appel à leur formation supérieure et à leurs expertises et compétences.

Exemples de réseaux : Femmes Business Angels, XMP Business Angels (le réseau des anciens de Ponts-et-Chaussées, école des Mines et Polytechnique), Arts et Métiers Business Angels (le réseau des gadzarts), Dauphine Business Angels, ENSAE Business Angels, etc.

Réseaux nationaux sectoriels

Ces réseaux sont en pleine expansion. Ils regroupent des business angels ayant des expertises et des compétences, ou un intérêt fort cette fois-ci dans un secteur d'activité identifié. Par ce regroupement, ils forment un réseau de business angels experts dans un domaine d'activité sectoriel (Santé, Cleantech, réseau voué au développement durable, au logiciel…).

Exemple de réseaux : Angels Santé, dans les sciences de la vie, les technologies médicales, les NTIC appliquées à la santé comme la télémédecine, CleanTech Business Angels, Alidev Angels spécialisé dans l'agroalimentaire, IT Angels dans les NTIC, Forinvest Business-Angels dans la filière forêt-bois française, Mode Business Angels dans le domaine de la mode.

Autres formes

Les business angels professionnels : Ces derniers sont apparus très récemment, ils limitent leur investissement en capital à moins de 30 000 euros. Ces nouveaux entrants fonctionnent en complément de prêts bancaires, investissent pour cinq ans et semblent s’adresser principalement aux commerces de proximité et artisans.

Les business angels opérant hors réseaux de façon indépendante: En général, une partie se réunit sur un projet dont les montants sont par moment supérieurs à ceux rassemblés par les réseaux en France ou à l'étranger.

Les membres

Nous pouvons référencer deux catégories de membres :

Les Investisseurs associés constitués de professionnels du capital risque partenaires qui vont investir aux côtés des Business Angels ou sur des tours de financement successifs.

Les Professionnels associés représentant des organisations professionnelles exerçant une ou plusieurs activités complémentaires à celle des Business Angels et des réseaux (cabinets d'avocats, plateforme d'intermédiation, sociétés de conseil, d'audit, de gestion...).

Ressources et référencement