Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes 2016 : Différence entre versions

De Mediawiki Pépite
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Concours
 
{{Concours
|Visuel=[[Fichier:Affiche-Challenge-Amiens-Campus-2016.jpg|200px]]
+
|Visuel=
 
|Type=
 
|Type=
 
|Organisateur(s)=Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, BpiFrance
 
|Organisateur(s)=Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, BpiFrance

Version actuelle en date du 12 février 2016 à 20:55

Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes 2016
Visuel
Type
Organisateur(s) Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, BpiFrance
Date limite d'inscription 1 mars 2016
Echelle Nationale
Partenaire(s)
Dotation 10 000 000 euros
Site web http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid97471/i-lab-2016-lancement-du-18e-concours-national-d-aide-a-la-creation-d-entreprises.html

Le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche lance le 18 janvier 2016 la 18e édition du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes – volet de i-LAB. Date limite pour le dépôt des candidatures : 1er mars 2016.

Description

Afin de favoriser la création d'entreprises de technologies innovantes, le ministère chargé de la recherche organise chaque année un Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, volet de i-LAB. Ce concours, organisé en partenariat avec BpiFrance, permet de soutenir les meilleurs projets de création d'entreprises de technologies innovantes, en leur offrant une aide financière et un accompagnement adapté.

Depuis la création du Concours en 1999, le nombre de dispositifs nationaux d'aide à la création d'entreprises innovantes a fortement augmenté.

Dans ce contexte et afin de simplifier l'ensemble des dispositifs d'aide à la création d'entreprises mis en œuvre par l'Etat, le ministère fait évoluer le Concours à l'occasion de cette 18e édition. Le Concours national se recentre sur la catégorie "création-développement". La catégorie "en émergence" rejoint le dispositif Bourse French Tech, porté par BpiFrance, qui a pour objectif de soutenir la faisabilité de la création d'entreprises innovantes.

Qui peut concourir ?

  • Tous les porteurs de projets quelles que soient leur nationalité et leur situation (étudiant, salarié du secteur public ou privé, demandeur d'emploi...) à condition que l’entreprise issue de leur projet soit créée sur le territoire français.
  • Pour l’édition 2016, sont également éligibles les entreprises créées depuis 1er janvier 2015.

Les lauréats “en émergence” des éditions précédentes du Concours ainsi que les lauréats du prix PEPITE-Tremplin pour l’Entrepreneuriat Étudiant bénéficient de conditions privilégiées d’éligibilité (voir le règlement).

Pour quel projet ?

Les projets dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie et se situant juste en amont de la création de l’entreprise. Les projets dont la preuve de concept n’a pas encore été établie peuvent postuler à une Bourse French Tech “Emergence”, dispositif de Bpifrance.

Pour gagner quoi ?

Les lauréats recevront une subvention d'un montant maximum de 450 000 € versée à l’entreprise qu'ils auront créée. Cette subvention financera jusqu'à 60% du programme d'innovation de l’entreprise. Chacun des lauréats pourra bénéficier d’une journée de sensibilisation aux grands sujets clés de la création d’entreprise innovante lors de la journée “Forum premiers contacts” organisée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en partenariat avec Bpifrance Financement et Bpifrance Investissement.

Comment participer ?

Les candidats peuvent s’inscrire en ligne sur la plateforme de Bpifrance : https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants- collaboratifs pendant la période d’ouverture des candidatures, en remplissant le dossier de candidature dématérialisé et en y déposant les pièces jointes demandées.

Ressources et références