Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Comité développement durable

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Développement durable

Florence Jamay, déléguée au développement durable
Juriste et spécialiste de droit de l’environnement, la protection de l’environnement ne se limite pas pour moi à une matière que j’enseigne mais correspond à un engagement profond pour une planète plus verte, plus équitable et plus solidaire. En tant que déléguée au développement durable, je suis convaincue qu’à l’Université aussi, on peut réfléchir et développer des actions qui font du bien à la planète en améliorant le bien-être des étudiant-e-s et des personnels. Les enjeux sont nombreux et divers : comment favoriser les déplacements doux ? Comment réduire les déchets ? Comment mieux les trier ? Comment favoriser la biodiversité sur les espaces universitaires ? Comment manger mieux ? Le comité de développement durable, en réunissant des représentant-e-s de la communauté universitaire, réfléchit aux voies qui rendront l’Université plus durable. Un défi aussi nécessaire que stimulant !


  • Représentants des enseignants, chercheurs et enseignants-chercheurs
Pierre BARROY (UFR sciences)
Elu Comité Développement Durable 2013 – Physicien, maître de conférences des Universités Responsable Master Énergétique & Thermique, mention Stratégie & Conduite en Énergétique & Énergies Renouvelables (SCEER) Responsable Licence Pro Génie Climatique. Physiquement dans un monde fini avec une population en augmentation constante, tout Développement Durable tente de maîtriser un équilibre instable entre écologie, économie et organisation sociale. Tenter de trouver et maintenir cet équilibre à l’aide des sciences exactes me tient à cœur, notamment du point de vue des questions énergétiques. L’Université peut notamment, par ses enseignements, ses travaux de recherche et de diffusions des connaissances, contribuer à une société plus résiliente et proposer des chemins verts / vertueux.

Jérôme Buridant, UFR de géographie

Jean-Marc Hoeblich, UFR de géographie

Julien Moniotte, UFR STAPS
Maître de conférences en STAPS, co-responsable du master MEEF EPS.
Mon engagement au sein du conseil de développement durable est une  manière de participer à l’amélioration de mon environnement de travail  et plus largement de l’environnement global. Je cherche à mettre en  œuvre une leçon donnée par mon grand-père qui répétait bien souvent le  proverbe suivant : « Les petits ruisseaux font les grandes rivières. »  Je suis convaincu que la multiplication de gestes simples et vertueux  est une des voies pour améliorer nos conditions de vie.
Par ailleurs, le développement durable est un champ passionnant à  l’interface de multiples domaines (énergie, gestion des déchets  déplacements), nécessitant la mobilisation de nombreuses connaissances  et disciplines. Ceci rend le chantier complexe et enthousiasmant.

  • Représentants des personnels BIATSS
Jean-Marc Poirié, Directeur Général Adjoint des Services responsable du Pôle Patrimoine Immobilier et Infrastructures
Les actions du Pôle PII ont très souvent un impact important sur l’environnement (gestion des fluides et de l’énergie, mise à disposition des consommables, ramassage des déchets, entretien des espaces verts, constructions-réhabilitations, …). Ses agents aux travers de leurs tâches quotidiennes participent à la mise en œuvre de la politique de l’université en matière de développement durable d’où l’intérêt d’être membre du comité en plus de mon attention personnelle portée à ces problématiques.

Natacha Abraham, scolarité PACES

Gwenaëlle Berquin, UFR sciences (MIAGE)

Dominique Demey,
représentant du CROUS

Jennifer Gouret,
bibliothécaire assistante spécialisée à la BU de lettres et sciences humaines de l'UPJV
Sensible aux questions environnementales, j'ai conscience de la préciosité de notre planète et de la nécessité de partager les offre avec les générations présentes et futures sans en abuser pour autant. Je manifeste un grand intérêt pour le respect et la préservation de la nature et de toute forme de vie. En tenant compte de cette condition, j'ai à cœur de participer au développement des technologies et des pratiques dans une optique d'amélioration des conditions de vie, de soins, de travail, d'éducation et du niveau culturel. Sans prétendre à devenir irréprochable, je pense que nous pouvons tous jouer un rôle dans le développement durable à l'UPJV, chacun de nos gestes compte, alors pas à pas, avançons ensemble dans cette direction !

Nicolas Levieux,
Responsable étudiants en situation de handicap (Direction de la vie étudiante)

  • Représentants des étudiants
Mohammed Aissa, Master 2 SCEER, UFR sciences
En tant qu’étudiant attiré par tout ce qui touche aux nouvelles énergies, il me semble très important d'avoir un comité de développement durable au sein de l'université, qui veille à sensibiliser les étudiants à l'importance du recours aux énergies propres et réfléchit à des solutions efficaces pour leur utilisation et leur développement au quotidien.

Joshua Bourgeois,
L2 STAPS
Le développement durable me semble important et il est plus qu’obligatoire d’en parler notamment au sein du système scolaire. Familiariser les enfants dès leur plus jeune âge à ces enjeux est d’une importance capitale pour qu’ils puissent ensuite montrer les bonnes actions à autrui.
A l’université, je pense que les impératifs ne sont pas de l'ordre de la sensibilisation car les étudiants ont déjà, pour la plupart,  formé leur esprit critique et ont donc un point de vue sur le développement durable. Mais des actions plus concrètes, comme la réduction des coûts énergétiques, l’aménagement des espaces verts… me semblent plus adéquates.
De plus, à l’Université, il y a de plus grandes chances de rencontrer des personnes avec une même passion pour le développement durable et ainsi pouvoir former ensemble des projets.

Camille Dormoy, Doctorante en sociologie
Etant sensible à la question des déchets, j’ai d’abord milité pour une meilleure gestion des déchets de l’UPJV par le biais de l’association Université Zéro Déchet. Il m’a donc semblé naturel de postuler au comité de développement durable, de façon à faire porter l’ambition de la mise en place du tri sélectif et de la réduction des déchets au sein de l’université à une plus grande échelle. Ce comité de développement durable est une initiative primordiale au sein de l’Université, puisqu’il permet à des étudiants mais également à tout autre usager de l’UPJV de faire remonter les différents axes à améliorer en terme écologique.

David Laruelle, vice-président étudiant, UFR géographie
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page