Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Le projet SOLARISE rayonne déjà sur les Hauts-de-France et par-delà nos frontières

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Actualités > Recherche

Actualité le 07-05-2019


INTERREG SOLARISE

INTERREG SOLARISE

Porté par le Laboratoire des Technologies Innovantes (LTI) de l’UPJV, le projet Interreg des 2 mers SOLARISE a pour objectifs de faciliter le déploiement à grande échelle des nouvelles technologies solaires et de stockage, et de favoriser l’adoption de l’énergie solaire par les contribuables et pouvoirs publics dans la région des 2 mers (Flandres, Nord, Somme, sud Angleterre, sud Pays-Bas). À mi-parcours du projet, qui prendra fin en septembre 2021, bilan des réalisations et perspectives de SOLARISE.




Doté d’un budget global de 4,3 millions d’euros de l’Union Européenne (dont 500 000€ pour l’UPJV), le projet SOLARISE implique 12 partenaires* (universités, industriels, collectivités et cluster), et acteurs et décideurs dans le domaine de l’énergie, dans le but d'opérer un transfert rapide des innovations techniques et technologiques solaires dans la société.

* Partenaires du projet :
-    3 universités : Université de Picardie Jules Verne (chef de file, FR), Université de Portsmouth (UK), KULeuven/TC Ghent (BE)
-    2 industriels : Coopérative ENERCOOP HdF (fournisseur d’énergie), Middelkerke (BE)
-    1 cluster : Flux50 (Flandres)
-    Villes et collectivités : Brighton and Hove City Council (UK), Municipality of Middelburg NL), Municipality of Zoersel (BE), City of Fourmies (FR), Heerhugowaard (NL), KampC (BE)

Répondre ensemble à un grand défi commun
L'énergie solaire est la plus abondante de toutes les sources d'énergies renouvelables, mais sa production et son utilisation restent très modérées : non seulement il faut des années avant que l'investissement ne soit rentabilisé, mais en plus, l'infrastructure du réseau électrique a du mal à faire face à la variabilité de l'énergie solaire en l’absence de déploiement de solutions, comme le stockage de l'énergie solaire photovoltaïque dans des batteries.
Pour déverrouiller ces points de blocage à l’utilisation du solaire, SOLARISE fait appel à une coopération de haut niveau : au niveau régional (villes-pilotes), national (accent sur la législation et le déploiement des résultats du projet) et dans la région des 2 Mers. Cette coopération territoriale transfrontalière a pour objet d’établir un état des lieux des solutions technologiques existant déjà sur certains territoires, ainsi que des bonnes pratiques politiques et législatives, pour mieux promouvoir les innovations et accroître la demande en matière d’énergie solaire. En développant des conseils, des outils, des études de cas, SOLARISE veut ainsi faciliter le déploiement à grande échelle des nouvelles technologies solaires et de stockage aussi bien thermique qu’électrique.

Favoriser le déploiement de solutions clés en main
Le projet est mené par une approche intégrée « pratico-pratique », par le développement de laboratoires « vivants »  au sein même des villes et communautés « pilotes », et de projets de démonstrations visant à inclure rapidement l’énergie solaire au réseau d’énergie électrique, sur la base du savoir partagé des différentes parties prenantes du projet.
Ainsi, à Amiens, un Open Living-Lab incluant des panneaux solaires hybrides a été installé sur le toit du LTI en centre ville est en cours d’installation, pour étudier le stockage de l’énergie solaire sur batterie thermique ou électrochimiques et développer des outils de gestion optimale de l’énergie pour la climatisation ou le chauffage. Un cyclomoteur électrique (cf. photo et caractéristiques techniques ci-dessous) à panneaux solaires a également été construit, de manière à satisfaire les critères suivants :
- un coût de construction économique,
- une ergonomie autorisant l’usage à tous types d’utilisation (professionnels, familiale, loisirs, etc.),
- une sécurité d’utilisation maximum,
- une autonomie autorisant la suppression de pédales - de 30 à 60 km -
- un encombrement minimum.



Caractéristiques techniques du cyclomoteur à panneaux solaires
(Peuvent être adaptées)

Moteur : Brushless DC, 48v–800w.
Batterie : LiMCN 13S15P 48V × 30 Ah
Vitesse maximale : 45 Km/h
Poids (sans conducteur) : 58 Kg
Dimensions (mètre) : 1.68 × 0.72 × 1.57
Partie solaire : 4 × 65 watt crête, 560mm x 740 mm
Autonomie moyenne
Sans panneaux solaires: 30 km
Avec panneaux solaires : 60 km








Les principaux résultats
Au-delà des projets de démonstration de l'énergie solaire réalisés dans des environnements urbains et ruraux et sur des bâtiments domestiques (avec un accent particulier sur les ménages à faible revenu) et publics (avec un accent sur les bâtiments historiques), le partenariat a permis l’édition d’un guide sur la législation, le marché, les technologies et les meilleures pratiques dans les 2 Mers. Il proposera en outre une feuille de route solaire pour accélérer l'adoption de l'énergie solaire dans les zones pilotes, et diffuse les résultats des projets par le biais de conférences, de séminaires sur mesure, d'événements de formation et d'un portail web dédié à l'énergie solaire.

Le  14 mai prochain aura lieu l’événement à mi-parcours du projet, au Logis du Roy à Amiens, afin de présenter les résultats atteints et attendus du projet, ainsi que des innovations et outils technologiques. Cette journée "SOLAR Energy Adoption Rise" offrira ainsi un espace d'échanges entre les différents acteurs de la filière solaire. Universités, producteurs d'énergies renouvelables, fournisseurs, installateurs, planificateurs, communautés et utilisateurs seront invités à partager leurs expériences scientifiques, techniques et socio-économiques.
 
Pour en savoir plus et vous inscrire, RDV sur https://solarise2019.sciencesconf.org/
Attention ! L'accès, le déjeuner et les pauses-cafés sont gratuits mais l'inscription est obligatoire, le nombre de places étant limité.
 

Retrouvez l'interview du professeur Ahmed RACHID, porteur du projet :
https://www.u-picardie.fr/l-universite/actualites/recherche/solarise-interview-du-professeur-ahmed-rachid-porteur-du-projet--537690.kjsp?RH=ACTU_RECH

Informations pratiques

  • le 07-05-2019
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page