Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Rentrée à l’UPJV : le Pôle Sciences s’adapte à la crise sanitaire

Vous êtes ici : Accueil > L'université > Actualités > Formation

Actualité le 16-09-2020

Pendant tout le mois de septembre 2020, plus de 3 000 étudiants auront rendez-vous au Pôle Sciences de l’UPJV, rue Saint-Leu à Amiens. Une rentrée forcément adaptée à l’épidémie de Covid-19.


Hall du Pôle Sciences - Amiens

Hall du Pôle Sciences - Amiens

Des milliers d'étudiants chaque année, 250 enseignants-chercheurs, 90 personnels administratifs et techniques, 13 unités de recherche, 4 plateformes… Avec une offre de formation très riche et des laboratoires d’excellence, l'UFR de Sciences s’est affirmée au fil des années comme une composante majeure de l’UPJV. Le pôle scientifique, situé à Amiens, doit pourtant bousculer son quotidien pour accueillir et former ses étudiants dans le respect des consignes sanitaires. Une donnée nouvelle, bien intégrée alors que les inscriptions ne sont pas encore définitivement closes.

"Le taux de réussite au baccalauréat 2020 a entraîné davantage de demandes Parcoursup pour nos formations en biologie, chimie, mathématiques, informatique, physique... Nous aurons, mécaniquement, davantage d’étudiants à former cette année, explique Stéphane Charvet, directeur adjoint de l’UFR de Sciences. Ajoutons à cela les nouveaux entrants en L.AS et vous avez une rentrée qui sort de l’ordinaire, avec plus de 4 000 étudiants attendus dans l'année. Mais nous sommes prêts !"

Amphis triplés, enseignement en distanciel…

Plusieurs changements, liés à l’adaptation des locaux édictée par l’UPJV, ont été appliqués. Des sens de circulation ont été mis en place pendant l’été, des affiches de sensibilisation ont été collées dans les espaces communs, du gel hydroalcoolique est à la disposition de tous…  "Vu le contexte sanitaire, nous avons pris les devants : chaque amphithéâtre a vu également ses places réduites, les enseignements dispensés peuvent être accessibles en distanciel, continue Stéphane Charvet. Ce n’est d’ailleurs plus une nouveauté pour nos enseignants, qui ont assuré leurs formations en distanciel pendant toute la période du confinement et du déconfinement."

La preuve est visible avec les L1 de mathématiques, par exemple, qui suivent leurs premiers cours le 10 septembre, alors que dans le même temps l’UPJV pilote la première opération de dépistage à la Covid-19 pour ses étudiants. Ici, les amphis ont été triplés : la nouvelle promotion est donc divisée, le cours magistral est filmé dans un amphithéâtre et retransmis en direct sur des écrans géants dans deux autres amphithéâtres. Pour les L1 de biologie, la totalité des étudiants ne peut pas être accueillie dans l’amphithéâtre habituel. "L’enseignement est alors projeté, via un logiciel de partage de ressources numériques, dans une autre salle de cours, conclut Stéphane Charvet. La formule est déjà bien connue par les étudiants de l’UFR de médecine, qui suivent le même genre d’enseignement au sein du bâtiment G du Pôle Campus. Il nous faut vivre avec le virus. Et tâcher, par la même occasion, de continuer à faire vivre l’université."

Informations pratiques

  • le 16-09-2020
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page