Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

Colloque Adolescence terminée, adolescence interminable ?

Vous êtes ici : Accueil > ECOLE > ESPE

Actualité du 26-10-2018 au 27-10-2018

Bilan du colloque d'octobre 2018 à l'USEK (Liban)


Adolescence terminée, adolescence interminable

Adolescence terminée, adolescence interminable

Le CAREF et l'ESPE de l'académie d'Amiens ont organisé le 2ème Colloque International en Sciences de l’Éducation "Adolescence terminée, adolescence interminable ?", les 26 et 27 octobre 2018 à l'Université Saint-Esprit de Kaslik-Jounieh au Liban.

L’intention d’organiser ce 2e colloque et de le délocaliser au Liban dans un environnement incertain a été annoncée le 05 juin 2015 à Amiens lors de la clôture du premier colloque international en sciences de l’éducation sur cette thématique (adolescence contemporaine et environnement incertain). Depuis 2015, nous avons travaillé pour co-construire notre deuxième colloque.

Quelques faits observables :
  • 30 intervenant.e.s et communicant.e.s français.es ont fait le déplacement pour ce colloque. Leurs universités de rattachement : Université de Picardie Jules Verne ; Université de Paris Nanterre ; Université de Paris 8 ; Université de Cergy-Pontoise ; Université de Strasbourg ; Université Lyon 2 ; Université de Limoges ;  Université de Lorraine ; université de Bourgogne.
  • 5 intervenant.e.s et communicant.e.s libanais et libanaises dans le cadre de ce colloque. Leurs universités de rattachement : USEK, Université Saint Joseph.
  • 185 inscrits au colloque. 150 participant.e.s le vendredi ; 120 particpant.e.s le samedi. Leurs statuts : Chefs d’établissements scolaires, enseignants-chercheurs, psychologues scolaires et libéraux, enseignants dans le secondaire, doyens des facultés, secrétaire général de l'éducation nationale, secrétaire général des écoles catholiques, responsables des congrégations, doctorants ; étudiants en Master.
  • Un accueil chaleureux et remarquable, des conditions matérielles optimales.
Ce que nous retenons succinctement :
  • Un travail d’historisation est nécessaire à l’identification et l’importance d’explorer la place du communautaire dans les processus de socialisation des adolescent.e.s et dans l’histoire des origines.
  • La métamorphose des adolescent.e.s ne s’opère pas sans étayages suffisamment solides qui s’inscrivent dans le temps. Pour autant soutenir les adolescents dans leur cheminement ne va pas de soi. Il y faut, certes, des savoir-faire, de l’écoute, une posture et des méthodes. « L’analyse des pratiques contribue à rendre plus lucide et ajusté l’engagement des professionnels quant aux visées qu’ils poursuivent avec les adolescent.e.s en permettant l’élucidation de ce qui de soi est engagé afin d’éviter que les points aveugles qui se mobilisent inévitablement dans les exercices professionnels ne viennent les contrecarrer. » Propos du grand témoin.
  • La réflexion du colloque a permis de repérer la manière dont les différentes figures de la génération qui précède ces adolescent.e.s d’aujourd’hui tiennent une position d’adulte face à eux et pour eux. Car tenir cette position consiste à leur proposer une expérience de l’altérité à partir d’une différence de places et de générations.
Mise en perspectives :
  • La possibilité dans le cadre de la convention-cadre de soutenir la mobilité entrante et sortante des enseignants-chercheurs et des étudiant.e.s.
  • Mettre en place un séminaire de recherche interuniversitaire.
  • Collaborer sur des thématiques nouvelles dans le cadre de nos Masters.
> CONSULTEZ LE PROGRAMME DU COLLOQUE

Informations pratiques

  • du 26-10-2018 au 27-10-2018
Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page