Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Sciences Humaines et Sociales
Université de Picardie Jules Verne

La Citadelle : du projet au pôle universitaire

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Citadelle

Un peu d'histoire

Située à proximité du centre-ville, des quartiers Saint-Pierre, Saint-Maurice et de l’îlot des Teinturiers, la Citadelle d’Amiens a connu une profonde mutation.

Véritable forteresse à l'époque de sa constuction, cet ensemble architectural monumental a été érigé sur ordre d’Henri IV par Jean Errard. Son but : protéger le nord du royaume des troupes impériales des Pays-Bas espagnols. Au fil des siècles, la citadelle sera maintenue comme site militaire jusqu’en 1993, avant d’être rachetée par la Ville d'Amiens.

Déployer l'université en centre-ville

Dans les années 1990, l’UPJV a lancé une stratégie de redéploiement en centre-ville d'Amiens. Le pôle Cathédrale a été aménagé pour les UFR d’économie-gestion, de droit et science politique, de l’IPAG et de l’IAE ; l’UFR des Arts, situé à proximité du secteur « sciences » installé dans le quartier Saint Leu, a élu domicile dans le Pôle Teinturerie.

En 2005, le projet de reconquête de la Citadelle, par l'Université de Picardie Jules Verne, est lancé. L'idée : transformer le site en pôle universitaire, afin d'accueillir les étudiants en Sciences humaines et sociales. Dans le même temps, le Pôle Santé - jusqu'alors implanté en centre-ville, serait déplacé à proximité du nouveau CHU Amiens-Picardie, sur le campus.

Un projet ouvert sur la ville

Confié au cabinet RPBW du célèbre architecte Renzo Piano (Centre Georges Pompidou, Cité internationale de Lyon, siège du New York Times, tour The Shard à Londres…), le projet « Citadelle » s'annonce titanesque :

  • rénovation d’une partie des bâtiments existants (grand casernement, écuries…)
  • constructions de bâtiments neufs, permettant d’intégrer 5 amphithéâtres, la bibliothèque universitaire, la maison des langues, une maison de la recherche, les différentes salles de cours, ainsi que l’administration des composantes, un gymnase et une cafétéria universitaire
Le projet intègre également l’aménagement paysager du site, qui sera accessible au public dans la journée.

De la démolition... au gros oeuvre

A l’issue des études et des fouilles archéologiques, d'une phase de démolition et de désamiantage, les premiers travaux de terrassement et de gros œuvre osont engagés au cours de l’été 2013. Le lancement est marqué ymboliquement par une cérémonie officielle le 20 juin 2013, agrémentée d’une visite ouverte au public et commentée par l’architecte lui-même.

Le coût total de l’opération s’élève à 118 M€, (Région Hauts-de-France : 33,8 M€, Amiens Métropole : 52,8 M€, État : 26,4 M€ et Conseil général de la Somme : 5 M€). La maîtrise d’ouvrage a été confiée par l’État à Amiens Métropole, qui a délégué la conduite de l’opération à la SEM Amiens Aménagement associée au cabinet ATEC.

Chiffres clés

• Coût total du projet : 118 M€
• Début des travaux : juillet 2013
• Installation : année universitaire 2018-2019

Partager


Outils

Accès

Dossiers

Réseaux

Haut de page