• CNRS
  • Logo UPJV

Rechercher


lu ma me je ve sa di
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion utilisateur

CV


GUILBERT Thierry

Maître de Conférences - HDR en Sciences du langage (analyse du discours)

UFR des Lettres - Université de Picardie Jules Verne (Amiens)

Membre du Conseil de laboratoire

Membre de l’axe 2 « Savoirs » du Curapp
(responsable du sous-axe 4 « Discours, identités, connaissances partagées »)

Courriel : thierry.guilbert@u-picardie.fr

Page personnelle


 

PRÉSENTATION

Thierry Guilbert est, depuis 2008, maître de conférences en sciences du langage (analyse du discours) à l’UFR des Lettres de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV).

Il a obtenu en novembre 2013 l’Habilitation à diriger les recherches en sciences du langage à l’Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité.

Chercheur au Centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique - Épistémologie et sciences sociales (CURAPP-ESS/CNRS UMR 7319) depuis 2006, il est membre du Conseil de laboratoire et co-responsable du pôle « Discours, identités, représentations partagées » de l’axe 2 « Savoirs ».

Recherches empiriques : il analyse les discours économiques et politico-médiatiques et leur rôle dans la constitution des représentations partagées. Plus précisément :

  • les mouvements sociaux lors des « réformes » des retraites en 1995, 2003 et 2010 ;
  • la représentation dans les médias d’événements politico-économiques, sociaux et sociétaux : la « privatisation de France Télécom » en 1997, l’« affaire Leonarda » en 2013, l’élection de Syriza en Grèce en janvier 2015 à l’aune du discours pro-européen ;
  • les « crises » économiques et la façon dont elles sont mises en mots et en récit dans les médias : la « crise des subprimes » de 2007-2008, la « crise grecque » en 2010, la « crise de l’euro » en 2012, le discours politico-économique austéritaire (projet financé franco-canadien en cours).

Recherches théoriques et épistémologiques : retour réflexif sur des catégories, notions et méthodologies visant à étudier comment le discours produit des « effets de sens ». Les principales thématiques traitées sont :

  • le fonctionnement à l’évidence des discours idéologiques ;
  •  les catégories discursives de l’évidence et du sens commun ;
  • la notion de contexte en discours ;
  • l’utilisation argumentative des déictiques temporels dans l’établissement de la « preuve » par la réalité, en interrogeant la nature performative de l’évidence discursive et le discours testimonial (témoignage) du journaliste ;
  • la nécessité et les conditions de l’interdisciplinarité/transdisciplinarité comme réponse à la demande sociale ;
  • l’articulation des méthodologies qualitatives et quantitatives dans l’analyse des discours ;
  • la modification de la communication politico-médiatique dans et par les nouveaux médias : l’écriture numérique, les notions de visibilité et d’immédiateté dans les journaux en ligne.

Ses fonctions éditoriales :

Mots-clés de recherche :

Analyse du discours (AD) ; évidence discursive ; discours idéologique ; discours médiatique ; discours économique ; épistémologie de l'AD ; interdisciplinarité.

 

QUELQUES PUBLICATIONS...

Monographies

(2007) Le discours idéologique ou la force de l’évidence. Paris : L’Harmattan, collection Logiques sociales. 

(2011) L’« évidence » du discours néolibéral. Analyses dans la presse écrite. Bellecombe-en-Bauges : Editions du Croquant, collection savoir/agir.

Volumes et revues : éditions

(2011) Discours en contextes, Paris : Presses Universitaires de France, collection Curapp, coédition avec Lucy Baugnet.

(2014) Complémentarité des approches qualitatives et quantitatives dans l’analyse de discours. Réflexions théoriques et méthodologiques interdisciplinaires, revue en ligne CORELA, Cognition, Représentation, Langage, HS-15, URL : www.corela.revues.org

Articles : en volumes ou en revues

  • (sous presse, 2017) « Analyse discursive et sémiologique du mythe "crise grecque". La naturalisation par le récit dans Les Échos en 2010 », in C. Constantopoulou et B. Péquignot (éd.), Les récits de la crise économique : mythes et réalités de la société contemporaine, Paris : L’Harmattan, coll. Logiques sociales, p. 129-154.
  • (2016) « La performativité de l’évidence : analyse du discours néolibéral dans les médias », in B. Ambroise & B. Geay (éd.), Langage et politique, Lille : Presses Universitaires du Septentrion, coll. Para doxa (Curapp) ; lien : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100952620
  • (2015) « "Crise de l’euro", analyse d’une formule et de ses effets », in S. Longuet & J. Marques Pereira (éd.), Economie et institutions 22, p. 67-94 ; lien https://www.u-picardie.fr/CRIISEA/Revue%20Economie%20et%20Institutions/artpdf.php?doc=112
  • (2015) « De la certitude des représentations économiques : analyse du discours du Monde lors de la privatisation partielle de France Télécom en 1997 », in C. Grenouillet & C. Vuillermot-Febvet (éd.), La Langue du management et de l’économie à l’ère néolibérale. Formes sociales et littéraires, Presses Universitaires de Strasbourg, p. 53-66.
  • (2015) « Leonarda, le Président et les médias. Communication politico-médiatique et représentations identitaires à propos des Roms », F. Hailon, A. Richard & N. Guellil (éd.), Discours politiques identitaires dans les médias, Paris : L’Harmattan, coll. Questions contemporaines, p. 77-108.
  • (2015) « Autorité et évidence discursives. Autovalidation dans les éditoriaux et chroniques du Point », in M. Monte & C. Oger (éd.), « Discours d’autorité : des discours sans éclat(s) ? », Mots. Les langages du politique n° 107, p. 85-99.
  • (2014) « Les genres du discours dans l’articulation des approches qualitatives et quantitatives  », in T. Guilbert (éd.), Corela [En ligne], HS-15. URL : http://corela.revues.org/3577
  • (2014) « La "mise en évidence" du discours économique par la presse écrite ». In M. Temmar, J. Angermüller & F. Lebaron (éd.), Les discours de l’économie, PUF, coll. Curapp, p. 139-158.
  • (2013) « La "réalité" de la presse écrite et l’éthique de l’analyse du discours ». In C. Guérin, G. Siouffi et S. Sorlin (éd.), Le rapport éthique au discours. Histoire, Pratiques, Analyses. Berne : Peter Lang, p. 289-302.
  • (2012) Lexique Usuel Critique de l’Idéologie Dominante Economique et Sociale (LUCIDES), entrées : « croissance », « forces vives », « rationalité », « réalités ». In R. Mouriaux & A. Narritsens (éd.), nouvelle édition revue et augmentée. Paris : Edition Institut d’Histoire Sociale-CGT, p. 46-48, 84-86, 134-136, 136-137.
  • (2012) « Transdisciplinarité et analyse du discours médiatique ». In F. Pugnière-Saavedra, F. Sitri & M. Veniard (éd.), L’analyse de discours dans la société : engagement du chercheur et demande sociale, Paris : Honoré Champion, p. 385-401.
  • (2011) « La représentation du contexte dans le discours ». In L. Baugnet & T. Guilbert (éd.), Discours en contextes. Paris : PUF, p. 157-181.
  • (2010) « L’interpellation pragmatique dans les articles de commentaire ». In F. Torterat (éd.), L'Interpellation – Prédication, récurrences discursives et variation. Corela [En ligne], HS-8 : http://corela.revues.org/1850
  • (2010) « Pêcheux est-il réconciliable avec l’analyse du discours ? Une approche interdisciplinaire ». In Paveau M.-A. (éd.), La théorie du discours : éléments d’histoire et de critique. Semen 29, pp. 113-125.
  • (2009) « Discours d’évidence. Constitution discursive des normes et des connaissances ». In Laugier, S. et Gauthier, C. (éds), Normativités du sens commun. Paris, PUF, coll. Curapp, pp. 275-300. lien
CV